Jack Dorsey, le nouveau PDG de Twitter a annoncé le licenciement de 336 employés du réseau social. Pour le nouveau PDG, Twitter doit maintenant être plus agile et se concentrer sur ses activités les plus rentables.

twitter logo

Face aux actionnaires perpétuellement mécontents des résultats de Twitter, il fallait prendre une décision radicale. Et Jack Dorsey n’a pas hésité longtemps avant de la prendre : 8 % du total des employés de Twitter ont été remerciés ce mardi 13 octobre. Le patron de Twitter a ainsi envoyé une lettre aux salariés du réseau social pour expliquer que Twitter gagnerait en agilité avec cette décision : « Nous pensons que les équipes d’ingénieurs avanceront plus rapidement avec des équipes plus petites et plus agiles ». Ce sont en effet principalement les ingénieurs et les responsables produits qui ont été touchés par ces 336 licenciements.

Cette vague de licenciement, qui va coûter entre 10 et 20 millions de dollars à Twitter, s’inscrit dans le cadre d’un plan de restructuration. Ce dernier doit permettre au réseau social à l’oiseau bleu de retrouver un certain dynamisme, que ce soit en termes de nouveaux abonnés, qui stagnent dangereusement depuis le début de l’année ou en termes financiers. Si le chiffre d’affaires de Twitter est hausse considérable depuis l’année dernière (+61 % entre le second trimestre de 2014 et celui de 2015), son action a quant à elle chuté de 40 % durant les 6 derniers mois.

Jack Dorsey, qui a récemment pris la tête de Twitter, se devait donc de répondre à ces mauvais chiffres. On devrait donc voir arriver plus rapidement des nouveautés sur le réseau social, mais aussi de nouveaux moyens de monétisation. Twitter devrait ainsi introduire à plus ou moins court terme des vidéos publicitaires en pré-roll, ou des Moments sponsorisés par des marques. En tout cas, ces licenciements ont beaucoup plu aux investisseurs puisque l’action du réseau social bleu a déjà pris près de 5 % depuis ce matin.