Patrick Drahi va annoncer demain, lors de la conférence d’annonce des résultats trimestriels d’Altice, le rapprochement d’Altice Media et de SFR. Le PDG d’Altice poursuit son objectif initial : créer un opérateur mêlant télécoms et médias.

Ce rapprochement devrait être acté dès demain : SFR va racheter Altice Media. Concrètement, cela signifie que l’opérateur va mettre la main sur Libération, L’Express, L’Étudiant, la chaîne d’information israélienne i24 News ainsi que 49 % du groupe NextRadioTV, soit BFMTV, BFM Business ou encore RMC. Autant de médias que Patrick Drahi avait rachetés ou fait racheter ces deux dernières années, et qu’il va placer sous la bannière SFR.

Pour Patrick Drahi, le but de la manœuvre n’est pas tant de se débarrasser de coûteux (et certainement peu rentables) titres de presse que de permettre à SFR d’accéder plus facilement à de nouveaux types de contenus et surtout de les monétiser plus facilement. Un opérateur mêlant télécoms et médias, donc, qui permettra aux différents types de contenus de converger grâce à des abonnements groupés.

Patrick Drahi ne cache d’ailleurs pas ses ambitions. SFR devrait bientôt proposer à ses abonnés un abonnement à plusieurs titres de presse, mais aussi deux chaînes sportives (dont le contenu assuré par les équipes de RMC Sport) qui seront accessibles aux clients de SFR qui disposent d’une box Internet de la marque. Selon les Échos, le but serait à terme de créer un véritable bouquet de chaînes TV et donc de créer un cercle vertueux : SFR est valorisé parce qu’il permet d’accéder à des contenus exclusifs et les médias disposeront de nouveaux moyens de mise en avant. On devrait en savoir un peu plus à ce sujet dès demain.