L’entreprise finlandaise Jolla, fondée par des anciens de Nokia, accélère les discussions avec différents pays pour le développement d’écosystèmes mobiles basés sur Sailfish OS. Aujourd’hui, c’est l’Afrique du Sud qui est visée, avec l’espoir d’une extension à d’autres pays du continent.

Jolla Phone

Jolla Phone

Après avoir fait part de discussions auxquelles elle prend part avec le gouvernement russe ainsi que des entreprises high-tech locales, Jolla vient de nous faire parvenir un communiqué de presse très intéressant. La firme y annonce le lancement prochain d’une version de Sailfish OS à destination de l’Afrique, à commencer par l’Afrique du Sud. La Russie et l’Afrique du Sud sont ici étroitement liées puisque ces destinations font partie de la stratégie BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) du constructeur finlandais, qui vise à fournir des versions de Sailfish OS adaptées à ces pays.

« L’objectif principal pour Sailfish Africa est de rassembler un groupe d’investisseurs africains afin de développer un écosystème mobile Sailfish OS indépendant pour l’Afrique. L’initiative débute avec l’Afrique du Sud, et plus tard, l’ objectif est d’étendre cet écosystème à d’autres pays africains », explique Jolla. Le Président du Conseil d’Administration de la marque est même allé plus loin, expliquant que « l’Afrique mérite d’avoir son propre écosystème mobile indépendant » et que « le développement actuel avec un seul OS mobile conduit à une colonisation numérique, et doit être évité ».

Le but de Jolla est donc de s’associer avec des acteurs locaux d’une région pour proposer des services qui conviennent particulièrement aux utilisateurs. Une initiative louable, mais qui va nécessiter beaucoup de patience.