Le père des Snapdragon, Qualcomm, vient d’annoncer le rachat du fabricant de semi-conducteurs NXP, pour 47 milliards de dollars. Il s’agit du plus grand rachat de l’histoire dans le domaine des semi-conducteurs et permet à Qualcomm de devenir un véritable fondeur.

.

Qualcomm

Le fabricant de puces Qualcomm a annoncé le rachat du spécialiste des semi-conducteurs, NXP, pour un montant de 47 milliards de dollars, soit environ 43 milliards d’euros. Ce rachat reflète la volonté de Qualcomm de se lancer dans le marché de l’Internet des Objets ou IoT.

 

Un rachat historique

Ce rachat le place directement comme la plus grande opération dans le domaine des semi-conducteurs qui se concentre de plus en plus. En effet, l’année dernière, c’était Avago, qui avait racheté Broadcom. Avago, l’ancienne filiale de HP spécialisée dans les marchés des solutions réseau avait croqué Broadcom pour 37 milliards de dollars, dont les SoC se retrouvent dans un grand nombre de produits, notamment le Raspberry Pi.

 

Qualcomm veut sa part de l’IoT

Derrière ce rachat se cache la volonté de Qualcomm de prendre sa place dans le secteur de l’Internet des Objets. NXP est ainsi le leader mondial des semi-conducteurs dans le domaine de l’automobile (même si Qualcomm possède des puces pour les voitures), ainsi que le co-inventeur (avec Sony) de la technologie de communication sans-fil NFC. Une piste intéressante pour diversifier les activités de Qualcomm, alors que le marché des smartphones connaît une croissance plus faible qu’il y a quelques années.

 

Samsung & Intel restent sur le trône

Pour autant, ce rachat ne devrait pas bouleverser la hiérarchie établie dans le domaine des semi-conducteurs. En effet, l’écart entre Qualcomm, 3e du domaine, Samsung et surtout Intel est toujours vaste. Si Qualcomm prévoit que le nouvel ensemble dégagera plus de 30 milliards, Samsung Electronics annonçait un chiffre d’affaires de presque 40 milliards et Intel quasiment 50 milliards, sur l’année fiscale 2014. À l’image de Samsung et Intel, Qualcomm devient enfin un fondeur, puisque NXP dispose d’usines pour la fabrication de puces.

À lire sur FrAndroid : SoC : Tout ce qu’il faut savoir sur les processeurs mobiles