Apple lance la puce M4 mobile ultra-puissante qui met une claque à tous ses concurrents

 

Apple fait entrer l'iPad dans sa prochaine génération de puce en dévoilant M4, un SoC surpuissant qui reprend les améliorations graphiques de la puce M3 avec un Neural Engine surpuissant pour toutes les tâches IA.

Source : Apple

C’est une première pour Apple : 6 mois après l’introduction de M3 dans les MacBook Pro, le constructeur vient de dévoiler sa nouvelle puce M4 qui fera ses débuts dans le nouvel iPad Pro tout juste annoncé par la firme.

Si d’usage, Apple espace de près de 18 mois les différentes générations de puce, cette génération M4 arrive avec un objectif bien précis, celui de rendre toutes ses gammes d’appareils encore plus à même de gérer toutes les charges de travail lié à l’IA.

L’iPad Pro passe de M2 à M4

La puce M4 fera donc pour la première fois ses débuts dans un iPad et non dans un MacBook. Cette nouvelle génération d’Apple Sillicon se base toujours sur la finesse de gravure 3nm (de seconde génération ici) pour une efficience énergétique toujours plus redoutable, mais aussi pour permettre à l’iPad Pro de 2024 de s’affiner encore plus (de 5,1 à 5,3mm selon le modèle).

Par rapport à une puce Core Ultra 7 155H présent sur un PC IA de génération actuelle (ici le Asus Zenbook Oled), Apple promet que « la puce M4 peut livrer les mêmes performances en consommant quatre fois moins d’énergie »

Le SoC embarque ainsi une partie CPU 50% plus rapide que le M2 présent sur le précédent iPad Pro, avec 4 coeurs performants et 6 coeurs efficients, embarquant tous de nouvelles unités accélératrices spécialisées dans le machine learning.

La partie GPU est reprise de la puce M3, qui en plus de gains de performance conséquents ajoute une compatibilité avec des technologies de rendu comme le ray tracing et le mesh shading, ainsi que le dynamic caching pour une allocation plus intelligente de la mémoire vidéo selon les applications.. Couplé à l’écran Oled Ultra Retina XDR, l’iPad Pro pourrait donc devenir une machine de jeu très convaincante (et onéreuse).

Pour les pros, la firme annonce une vitesse de rendu jusqu’à 4 fois supérieure dans les applications créatives.

Un Neural Engine plus performant « que n’importe quel NPU des PC IA »

Mais au-delà du CPU et du GPU, c’est bien sûr son Neural Engine que Apple a mis toute son énergie pour la puce M4. Son unité spécialisée dans les traitements IA, que le monde du PC a baptisé NPU (pour Neural Processing Unit), peut atteindre 38 000 milliards d’opérations par seconde, dépassant ainsi la puce A17 Pro de l’iPhone 15 Pro et ses 35 000 milliards d’opération par seconde.

Si Apple érige son Neural Engine comme étant plus performant que « n’importe quel NPU de n’importe quel PC IA » vendu actuellement, cela ne sera le cas que pour seulement quelques mois. La prochaine génération de PC IA attendue au courant de l’année atteindre les 45 TOPS, notamment ceux embarquant la puce Snapdragon X Elite de Qualcomm et le futur SoC Intel Lunar Lake à la fin de l’année.

256 / 512 Go1 / 2 To
Coeurs CPU9 (3P + 6E)10 (4P + 6E)
Coeurs GPU1010
Neural Engine1616
Bande passante mémoire120 Go/s120 Go/s
Mémoire vive8 Go16 Go

Ce nouveau Neural Engine surpuissant servira notamment dans les applications créatives comme Photoshop et Final Cut, qui proposent depuis plusieurs versions des fonctionnalités boosté à l’IA, comme l’isolement ou la suppression d’un élement dans une image ou une vidéo.

Après l’iPad Pro, il y a fort à parier qu’on retrouvera la puce M4 dans les futurs MacBook Pro prévus cette année.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.