… les clients l’ayant précommandé ne seront pas lésés, car ils recevront gratuitement un modèle.

La Nexus Q est le premier essai de Google en matière de hardware (qu’il ne fait pas produire par un constructeur comme avec les Nexus). L’entreprise américaine fait dans le patriotisme, car la production est réalisée aux Etats-Unis. Malheureusement le coût s’en ressent : $299 pour des fonctionnalités encore limitées.

Pour l’instant, seuls YouTube, Google Music et Google Play Films sont utilisables et fonctionnent en streaming. Vous devez donc avoir un téléphone ou une tablette sur Android, afin de piloter la Nexus Q. D’autres terminaux sont ensuite connectables, mais n’auront qu’un rôle d’invité.

Pour avoir testé le modèle donné à la Google I/O, c’est un très bel objet avec une très bonne qualité sonore. Bien qu’elle dispose d’une molette physique pour le volume ou d’une puce NFC, la Nexus Q est avant tout faite pour être utilisée à « distance » (dans son canapé par exemple).

L’écosystème est très pauvre aujourd’hui et ne justifie à aucun moment le coût. Mais c’est un accessoire qui est fait pour être hacké et nous avons ainsi vu aussu bien des applications Android que des jeux tourner dessus. Malheureusement la Madame Michue américaine ne saura probablement pas comment réaliser de telles opérations.

Nous étions donc très sceptiques sur la Nexus Q qui était disponible il y a quelques jours en précommande. Google vient finalement  de changer de politique et de repousser la sortie, qualifiant la version actuelle de « préversion ». Les premières commandes ne seront pas lésées, car l’entreprise les remboursera et donnera un exemplaire gratuit. Aucune nouvelle date de sortie n’a en revanche été communiquée et encore moins pour l’international.