Tout le net se fait l’écho du relatif échec du Nexus One de Google qu’il ne faut cependant pas confondre avec Android qui, lui, se porte plutôt bien ! D’ailleurs, les ventes de Droid de ce graphique démontrent la bonne santé de la plateforme.

Il ne faut pas oublier que jusqu’à ces derniers jours, le terminal vendu par Google n’était pas compatible avec les fréquences des grands réseaux américains comme AT&T et Sprint, du moins jusqu’à très récemment. De ce fait l’usage du terminal était aux US limité au réseau T-Mobile. Les chiffres de vente du Nexus, sans être un franc succès, sont donc à relativiser.

Comme nous l’annoncions hier, une nouvelle version du Nexus est maintenant compatible avec les fréquences utilisées par AT&T.

Depuis aujourd’hui la comptabilité du Nexus avec le réseau Sprint a été annoncée par l’opérateur.

Nous allons maintenant pouvoir réellement évaluer la pertinence du nouveau modèle introduit par Google lors du lancement du Nexus : vente directe, priorité au choix du terminal puis ensuite de l’opérateur