Alors que l’on s’attendait à un déluge de smartphones dotés d’écrans Force Touch (et de ports USB type-C), force est de constater que l’on n’a vu que bien peu de nouveautés de ce genre au MWC 2016. Toutefois, Google, par le biais de son prochain Nexus, s’apprêterait à mettre en avant ces écrans détectant la pression du doigt.

Huawei Mate S

Et si Google, qui semble pourtant rêver de concevoir désormais lui-même ses Nexus, attendait encore un peu avant de mettre en œuvre ses ambitions ? Puisque le Nexus 5X et le Nexus 6P sont sortis à l’automne dernier, d’aucuns se tournent déjà vers un prochain Nexus, qui pourrait être présenté d’ici un peu plus de six mois, et dont le concepteur ne serait autre que HTC. Il est vrai que la marque taïwanaise, à qui l’on doit également la tablette Nexus 9, est pressentie depuis un bon moment pour prendre la relève de LG, qui a de son côté confirmé la fin de sa collaboration avec Google.

En savoir plus : MWC 2016 : les grands absents du salon de Barcelone

On se gardera bien de prendre ces affirmations trop sérieusement, puisqu’elles viennent d’un membre de Weibo prétendument proche du secteur. D’après lui, tant Meizu qu’Oppo, Vivo et Xiaomi travailleraient sur l’intégration d’écrans Force Touch (Press Touch chez les derniers iPhone 6s d’Apple) à leurs smartphones.

Ces marques chinoises ne seraient pas les seules sur les rangs, puisque Google, par le biais de son partenaire HTC, compterait lui aussi démocratiser ces écrans à reconnaissance de pression sur son prochain Nexus. Si aucune preuve ne vient pour l’heure étayer ces propos, on rappellera que Synaptics a annoncé l’an dernier être prêt à commercialiser auprès des constructeurs de smartphones sous Android des écrans baptisés chez lui « Clear Touch ». On ne peut qu’espérer voir ces rumeurs s’avérer, d’autant que les rares smartphones sous Android dotés d’écrans Force Touch, les ZTE Axon Mini et Huawei Mate S Press Touch, se font bien rares dans nos contrées.