Selon le journal anglais The Telegraph, la Commission européenne serait sur le point d’infliger une amende record de 3 milliards d’euros à Google dans le cadre d’une enquête sur un abus de position dominante dans le domaine des moteurs de recherche.

Commission européenne

Après 7 ans d’enquête, la Commission européenne s’apprêterait à infliger une amende record d’environ 3 milliards d’euros à Google, pense savoir le journal anglais The Telegraph qui cite des sources proches du dossier. Cette amende vise à punir Google pour des pratiques anticoncurrentielles mises en place il y a quelques années qui lui permettaient de manipuler les résultats de son propre moteur de recherche à travers ses algorithmes afin de mieux mettre ses services en avant, notamment de shopping, en dépit des services concurrents.

Selon les sources du journal anglais, la Commission européenne devrait officialiser cette décision dès le mois prochain, le but étant de l’annoncer avant les vacances d’été. Si cela s’avère, la Commission européenne infligerait sa plus lourde amende depuis sa création. Jusqu’à présent, le record était détenu par Intel, toujours dans le cadre d’un abus de position dominante, et s’élevait à 1,06 milliard d’euros. Dans le cadre de l’affaire Google, la Commission européenne avait le droit de faire monter l’amende jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires de la société américaine, soit plus de 6 milliards d’euros.

Cette affaire n’est d’ailleurs pas la seule à laquelle Google doit répondre devant la Commission européenne. Depuis quelques semaines, l’Europe accuse officiellement Google d’abus de position dominante avec Android et l’obligation pour les constructeurs de smartphones Android d’y installer des applications de Google, écartant ainsi les développeurs d’applications tierces.