La Motorola Xoom reçoit actuellement une OTA vers Android 3.0.1.

Android 3.0 (Honeycomb) a été annoncé il y a un mois. Depuis seule la Motorola Xoom a été vendue au grand public, avec ce système. Pour l’instant, difficile de dresser un premier bilan des ventes, mais la faible présence de la marque n’est pas bon signe. En effet, on ne la retrouve que chez l’opérateur Verizon et dans la chaîne de magasins BestBuy. Pour autant, sa popularité auprès des hackers grandit de jours, à tel point qu’on peut y greffer officieusement un port USB Host (via un convertisseur).

Pour avoir testé le système depuis plusieurs jours, il se montre très stable. La rapidité n’est pas à démentir, même lorsque plusieurs jeux sont lancés en parallèle. Le seul bug rencontré concerne le clavier. Parfois au lieu d’appuyer sur la touche « Entrée », il appuie sur « m ». C’est assez embarrassant, car il faut se déplacer dans la phrase, puis revenir, pour pouvoir valider.

Mais hier, une mise à jour (OTA) a été lancée, notée HRI66, et ajoutant Android 3.0.1. Comme le fait généralement Google, elles sont envoyées petit à petit. Cette fois, c’est Motorola qui s’en est occupé, bien que la tablette soit une « expérience Google ». Par conséquent, j’ai du attendre la soirée pour qu’elle me parvienne. Quelques minutes auparavant, des hackers avaient trouvé une procédure pour faire manuellement l’opération. Je vous déconseille de la suivre, car elle a rendu ma tablette très lente. Plusieurs utilisateurs se sont plaints du même phénomène. De plus la procédure était assez compliquée : déverrouiller le bootloader, rooter et enfin flasher. Mais ces étapes nécessitaient forcément la perte de l’intégralité de ses données.


Officiellement cette mise à jour n’apporte rien, ou presque. Elle active simplement la possibilité de recevoir le plugin Adobe Flash Player 10.2. C’est une preuve supplémentaire montrant que Google a voulu sortir le plus rapidement possible une ardoise. A cela s’ajoute une amélioration sur la gestion de l’heure d’été/hiver. Rien de très transcendant… Vous pouvez voir comment se déroule la procédure de mise à jour, dans cette vidéo :

 

Après 4 minutes, Android 3.0.1 est installé. Hormis le changement du numéro de version, aucun détail ne laisse présager qu’une mise à jour a été effectuée. Cependant, je n’ai plus rencontré le bug avec le clavier. De même, l’interface semble encore plus rapide, surtout le navigateur.

Ayant testé la mise à jour manuelle, j’ai perdu mes données. Grâce à la synchronisation avec les serveurs de Google, j’ai ainsi pu récupérer les applications, le fond d’écran, la connexion automatique à mon réseau WiFi (clé WPA) ou encore la restauration de mes paramètres pour la date (24h + format).