Introduction

Le Honor 8 Pro est le dernier smartphone de Honor. Celui-ci embarque un écran de 5,7 pouces, un Kirin 960 et 6 Go de RAM. Le tout pour un peu moins de 550 euros. Il semblerait que l’on ait affaire un très bon téléphone vendu à prix raisonnable comparé à la plupart des smartphones haut de gamme lancé par d’autres constructeurs en 2017. Nous l’avons testé pour vous faire part de notre avis.

En février, on avait été intrigué par la sortie du Honor V9 en Chine, un smartphone aux belles caractéristiques sans que son prix ne s’envole jusqu’aux tarifs des hauts de gamme de Samsung ou de LG. La marque chinoise, qui a réussi progressivement à se construire une belle popularité en Europe, a ensuite décidé de sortir un modèle très similaire pour les marchés occidentaux.

Après le succès du Honor 8, le fabricant a voulu séduire davantage d’utilisateurs en choisissant une appellation très proche pour son nouveau smartphone : Honor 8 Pro. Celui-ci coûte certes plus cher que son prédécesseur, mais ses caractéristiques glissent elles aussi nettement vers le haut.

Test vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Fiche technique

Modèle Honor 8 Pro
Version de l'OS Android 7.0 Nougat
Interface Emotion UI 5.0
Taille d'écran 5,7 pouces
Définition 2560 x 1440 pixels
Densité de pixels 515 ppp
SoC Kirim 960 à 2,4GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Mali-G71
Mémoire vive (RAM) 6 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) Double capteur 12 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 8 Mégapixels
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi 802.11 b/g/n
Bluetooth 4.2
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 900 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3900 mAh
Dimensions 157 x 77,5 x 6,97 mm
Poids 184 grammes
Couleurs Bleu, Noir, Doré
Prix 548 euros
Fiche produit

Design

De loin — et même quand on se rapproche un petit peu — le Honor 8 Pro ressemble beaucoup à l’iPhone 7 Plus. Mais en y jetant un rapide coup d’œil, de multiples différences peuvent être observées. Notamment la présence du lecteur d’empreintes à l’arrière et les bandes apparentes en haut et en bas de la face arrière.

Le Honor 8 Pro et l’iPhone 7 Plus côte à côte

Des différences notables peuvent être aperçues.

Le Honor 8 Pro est vraiment un beau téléphone. Il n’est certes pas sans bordures ni avec un écran incurvé, mais il laisse vraiment une belle impression d’élégance. La face avant présente des bords assez épais au-dessus et en dessous de l’écran, mais ceux-ci ne sont pas non plus choquants par leur largeur. La marque Honor estampillée en bas rappelle que l’on a affaire à une marque encore presque inconnue du grand public il y a deux ans et demi (avant le Honor 7).

Le smartphone reste relativement fin et ses bords sont parfaitement biseautés pour épouser agréablement le creux de la main. Il pèse tout de même son poids avec 182 grammes. Cela correspond à ce que l’on peut attendre d’une phablette, mais le Honor 8 Pro, avec sa diagonale de 5,7 pouces, n’entre plus vraiment dans cette catégorie.

Les traces de doigt apparaissent assez vite sur le dos

Nous avons testé le modèle noir mat doté d’un revêtement moins glissant que la version bleue. Le dos est en métal et participe à l’élégance de l’appareil, malgré le fait qu’il marque les traces de doigts. Le double capteur se range en haut à gauche, recouvert d’une petite plaque en verre horizontale. Il est bien intégré et ne dépasse pas du tout en relief.

Le lecteur d’empreintes, rond, est placé pile au centre et n’est pas cliquable contrairement à celui du Honor 8 sorti l’année dernière. Il fonctionne bien et je n’ai ressenti aucun souci en particulier pour l’utiliser et il permet de déverrouiller le téléphone très rapidement.

Le bouton pour réveiller et éteindre le Honor 8 Pro se trouve sur sa tranche droite, en dessous de celui du contrôle du volume. À gauche, on trouve le tiroir unique pour la nano SIM et la carte micro SD. Sur la tranche inférieure se sont rangés le connecteur USB Type-C, la sortie jack et le seul haut-parleur du smartphone. En haut, rien à signaler à part le module infrarouge.

Écran

L’écran IPS LCD du Honor 8 Pro dispose d’une diagonale de 5,7 pouces, d’une définition de 2560 x 1440 pixels (WQHD). Celui-ci bénéficie du standard DCI-P3 qui permet d’afficher une gamme de couleurs plus large. Et globalement, je l’ai bien apprécié. On remarque néanmoins tout de suite que les couleurs ne sont pas vraiment naturelles et que le blanc est un peu bleuté.

Sous notre sonde, la dalle enregistre un contraste satisfaisant de 1187:1 quand sa luminosité maximale s’élève à 460 cd/m², ce qui n’est pas mauvais, mais reste en deçà de ce que sont capables de faire d’autres smartphones sortis en 2016 et 2017. Ainsi, dans les environnements très éclairés, j’ai eu un peu plus de difficultés à distinguer ce qui s’affichait. La température des couleurs reste dans la lignée de ce à quoi nous ont toujours habitués Huawei et Honor, en étant assez froide. Elle se stabilise en effet aux alentours de 7 800°K.

Pour ceux qui veulent des couleurs plus chaudes et réalistes, sachez que le Honor 8 Pro propose de paramétrer manuellement ce détail. L’outil est pratique et très intuitif.

Logiciel

Côté logiciel, le Honor 8 Pro se repose sur la même combinaison que les Huawei P10 et Huawei P10 Plus, à savoir : Android 7.0 Nougat et EMUI 5.1. Si on commence à en avoir l’habitude chez Huawei, il s’agit d’une première pour sa marque Honor. En effet, le 6X sorti plus tôt cette année en Europe, embarquait pour sa part Android 6.0 Marshmallow.

Ainsi on retrouve la possibilité bien appréciable d’activer un tiroir d’application si l’interface classique d’EMUI ne vous convient pas. Ledit tiroir se déroule exactement de la même manière que sur les téléphones susmentionnés, les applications étant rangées de manière alphabétique. L’expérience utilisateur est assez intuitive et fluide. En une semaine d’utilisation, je n’ai pas eu l’occasion d’observer un quelconque bug.

Les boutons logiciels peuvent être personnalisés en intervertissant les touches Multifenêtres et Retour ou en ajoutant une pour masquer la barre de navigation. On observe aussi la présence de « L’assistance intelligente » qui permet d’utiliser des raccourcis par les gestes de la main. Avec l’articulation de votre doigt, vous pouvez ainsi activer la partition d’écran, réaliser un screenshot, ou accéder rapidement à une application.

Vous pouvez aussi couper un appel en retournant le téléphone, répondre à quelqu’un en approchant le terminal de votre oreille, ou encore le soulever pour baisser le volume de sonnerie. Enfin, sachez que le Honor 8 Pro dispose de 64 Go de stockage, ce qui est un peu devenu le minimum syndical pour un smartphone de ce standing.

Photo

Le Honor 8 Pro est équipé d’un double capteur photo de 12 mégapixels avec autofocus et Flash LED. On voit tout de suite l’élément sur lequel l’accent a été mis : les couleurs. Les photos prises avec ce smartphone ont toutes tendance à afficher des couleurs pétantes soulignées par un contraste bien marqué.

Le résultat est toujours très agréable à regarder, car il est vraiment esthétique. Le rendu n’en est pas pour autant parfait. En effet, le niveau des détails est un peu trop juste à certains endroits des clichés où des informations sont perdues — surtout sur les éléments les plus lointains. Mais ne jouons pas les mauvaises langues, en conditions normales, l’appareil photo s’en sort très honorablement et reste précis sur une bonne partie de l’image.

La nuit, les limites du double capteur se font tout de suite plus ressentir. On observe toujours un contraste bien prononcé et la photo semble gérer la lumière en augmentant les ISO, mais en rajoutant un peu de flou pour atténuer le bruit qui en découle. Le niveau des détails s’en trouve donc très impacté. En outre, les éléments les plus illuminés — par exemple un panneau publicitaire — sont extrêmement surexposés. J’ai tout de même apprécié que sur la photo ci-dessous, on puisse plus ou moins distinguer quelques nuages dans le ciel, mais l’ensemble de l’image reste tout de même très flou.

Enfin, le téléphone est capable de réaliser de jolis effets bokeh sur les photos rapprochées. Le petit flou artistique derrière l’élément que l’on prend en photo est toujours agréable.

L’appareil est aussi capable de filmer en 4K UHD ou en 60 FPS Full HD.

Performances

J’ai trouvé que le Honor 8 Pro s’en sortait très bien en termes de performances. Cela s’explique notamment par la présence d’un très bon Kirin 960 couplé à 6 Go de RAM. À titre de comparaison, il s’agit de la même combinaison que le Huawei P10 Plus. Personnellement, j’ai trouvé ce téléphone vraiment bon sur les jeux gourmands. Il fonctionne très bien et le nombre d’images affichées par seconde flirte toujours avec les 60 FPS sur Real Racing 3, par exemple, avec une incroyable stabilité.

En dehors de cela, j’ai remarqué que, poussé dans ses retranchements, le Honor 8 Pro chauffait très vite (quelques minutes suffisent) mais n’atteint jamais des températures trop élevées.

 Honor 8 ProHuawei P10 PlusHonor 8OnePlus 3T
SoCKirin 960Kirin 960Kirin 950Snapdragon 821
AnTuTu v6140 951 points118 595 points92 377 points162 709 points
PCMark (Work 1.0)7 439 points7 180 points6 472 points7 765 points
PCMark (Work 2.0)6 166 points6 081 pointsN/AN/A
3DMark Ice Storm Unlimited25 787 points22 913 points19 485 points32 417 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Graphics)32 860 points26 953 points21 065 points36 765 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Physics)14 707 points15 028 points15 433 points22 928 points
Sling Shot Extreme1 829 points1 686 pointsN/AN/A
Sling Shot Extreme (Graphics)1 741 points1 692 pointsN/AN/A
Sling Shot Extreme (Physics)2 221 points1 666 pointsN/AN/A
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen)10 / 13 FPSN/A6,7 / 6 FPS20 / 20 FPS
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen)41 / 57 FPS38 / 56 FPS41 / 39 FPS48 / 48 FPS61 / 93 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)19 / 29 FPS18 / 28 FPS19 / 17 FPS48 / 48 FPS
Real Racing 3 (GameBench)60 FPS60 FPS51 FPS44 FPS
Hitman Sniper (GameBench)41 FPS45 FPS46 FPS29 FPS
Lecture / écriture séquentielle577 / 135 Mo/s554 / 163 Mo/s
277 / 65 Mo/s408 / 154 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire24 015 / 11 152 IOPS41 285/ 34 926 IOPS9 770 / 11 875 IOPS32 611 / 18 531 IOPS

On remarque que le Honor 8 Pro s’en sort mieux que le Huawei P10 Plus sur la plupart des benchmarks auquel il a été soumis. Sachant qu’environ 200 euros séparent les prix de lancement des deux terminaux, il s’agit là d’un élément très important à prendre en compte avant l’achat.

Le Huawei P10 Plus fait tout de même mieux que son concurrent du jour sur Androbench qui mesure les performances de la mémoire. Le premier dispose en effet d’une nette avance en termes d’opérations d’entrée-sortie réalisées chaque seconde que ce soit en lecture ou en écriture.

Performances du Honor 8 Pro sur Real Racing 3
  • Honor 8 Pro : 60
  • Huawei P10 Plus : 60
  • Honor 8 : 46

Autonomie

J’ai trouvé l’autonomie du Honor 8 Pro très satisfaisante avec une batterie dont la capacité de 3 900 mAh est très fiable.  Quand il est en veille, sans l’utiliser il ne perd presque aucune endurance. Un détail très appréciable pour tous ceux qui n’ont pas envie de laisser leur téléphone charger toute la nuit ou qui ont toujours peur de voir leur appareil se décharger pendant qu’ils dorment.

En l’utilisant à diverses fins (jeux, vidéos, navigation web, GPS…), j’ai trouvé que le Honor 8 Pro tenait vraiment bien la route et garantissait une autonomie sur presque deux jours sans être rechargé. Pour nous donner une meilleure idée de son autonomie, nous avons lancé une vidéo d’une heure sur YouTube après avoir réglé l’écran sur 200 cd/m². Pendant cette épreuve, le smartphone a perdu 10 % de sa batterie. Il s’agit là d’un résultat très correct, s’inscrivant dans une moyenne haute sans se ranger parmi les meilleurs.

Il fait donc un peu mieux que le Honor 8 et que le Huawei P10 Plus qui, sur le même exercice, perdent 13 % de batterie.

Autonomie du Honor 8 Pro
  • Honor 8 Pro : 90
  • Huawei P10 Plus : 87
  • Honor 8 : 87

La batterie du téléphone est compatible avec la recharge rapide. J’ai ainsi pu passer de 0 à 50 % de batterie en 55 minutes.

Réseau et communication

Je n’ai pas rencontré le moindre problème en termes de communication et le GPS ne m’a jamais fait défaut. Le Honor 8 Pro est par ailleurs compatible avec toutes les bandes de fréquence 4G françaises, sauf la bande 700 MHz.

Prix et disponibilité

Le Honor 8 Pro est déjà disponible pour 549 euros chez différents revendeurs en ligne. Il existe en bleu (Navy Blue), en noir mat (Midnight Black) et en doré (Platinum Gold).

Les alternatives

En termes de prix, le Honor 8 Pro est assez singulier. Il peut en effet être considéré comme un flagship killer, mais il se vend tout de même à plus de 500 euros. Et on ne voit pas vraiment d’autres téléphones à ce prix-là disposant de caractéristiques similaires. En dessous, de ce seuil, vous trouverez le OnePlus 3T à 439 euros  (64 Go) ou 479 euros (128 Go) et qui est un très bon téléphone. N’oubliez cependant pas que l’annonce du OnePlus 5 est attendue dans les prochains mois.

Pour quelques dizaines d’euros de plus, vous pouvez vous procurer un Huawei P10 à 599 euros, mais celui-ci dispose d’un écran plus petit de 5,1 pouces, et de moins de RAM (4 Go). Il a néanmoins l’avantage d’avoir un double capteur photo certifié Leica et de proposer un lecteur d’empreintes en façade qui peut être utilisé comme trackpad.

Conclusion

Test Honor 8 Pro Le verdict

design
9
Le design du Honor 8 Pro est très convaincant. Il n'est pas aussi époustouflant qu'un Xiaomi Mi MIX ou qu'un Samsung Galaxy S8, mais qu'importe. Le fabricant propose un design peu surprenant, mais parfaitement maîtrisé alliant élégance et confort au creux de la main. On regrette le fait que le dos marque un petit peu trop facilement les traces de doigt, mais on saura lui pardonner ce défaut.
écran
8
Avec une belle définition QHD pour une diagonale de 5,7 pouces, l'écran de ce smartphone saura convaincre un bon nombre d'utilisateurs. Dommage que la luminosité maximale n'ait pas été poussée un peu plus haut, mais celle-ci reste convenable. En outre, la température des couleurs manque de rouge par défaut, mais il est très facile d'y remédier dans les paramètres.
logiciel
8
Le Honor 8 Pro tourne avec EMUI 5.1 et Android 7.0 Nougat, une combinaison que l'on connait bien avec les Huawei P10 et P10 Plus. La possibilité d'activer un tiroir d'applications et de profiter de divers raccourcis par le geste est toujours bonne à relever. Le tout est fluide et les tâches s'exécutent correctement.
caméra
8
Le double capteur photo de 12 mégapixels permet de prendre des photos aux belles couleurs détonantes, mais pas forcément réalistes. En conditions normales, les clichés réalisés sont toujours satisfaisants. En faible luminosité, l'appareil photo rencontre plus de difficultés et s'il réussit toujours à produire de belles couleurs, le niveau des détails pâtit grandement.
performances
9
Au quotidien comme sur les jeux vidéo, le Kirin 960 et les 6 Go de RAM font un superbe travail. Le nombre d'images affiché par seconde est optimal et le téléphone chauffe à peine quand il est poussé à bout. Le Honor 8 Pro signe là une très belle copie pour un téléphone vendu à 549 euros.
autonomie
9
Avec une endurance de presque deux jours, le Honor 8 Pro tient très bien la route en termes d'autonomie. Sa batterie de 3900 mAh est très fiable et permet à ce smartphone de se ranger très clairement dans le haut du panier.
Note finale du test 9/10
Le Honor 8 Pro est un très bon téléphone qui n'a pas à rougir face aux meilleurs du marché. Et le mieux, c'est que son prix n'en est pas indécent pour autant. Vendu à 549 euros, il n'est certes pas à la portée de toutes les bourses, mais ce tarif reste tout à fait convenable au vu de ce que propose ce produit.

En effet, avec un design classique, mais très élégant, une interface convaincante, des performances au sommet et une autonomie très satisfaisante, on ne peut pas reprocher grand-chose au Honor 8 Pro. Après le succès du Honor 8 en France, on serait prêt à parier que celui-ci sera également bien accueilli.

Quelques bémols subsistent évidemment. La luminosité maximale et la température des couleurs de l'écran auraient pu être plus optimisées et l'appareil photo a bien du mal à produire une image nette dans les environnements sombres. En outre, on regrette que le dos soit un tantinet trop salissant. Mais si vous êtes prêts à passer outre ces défauts, le Honor 8 Pro est une option à considérer avec attention.
  • Points positifs
    • Un design élégant
    • Des performances au sommet
    • Une longue autonomie
    • Son prix n'est pas trop élevé
  • Points négatifs
    • Un écran à améliorer
    • Un dos un peu trop salissant
    • Des photos floues en faible luminosité