Honor a fraîchement présenté le Honor 6C Pro, « la nouvelle et puissante extension de la série C ». Celui-ci vient remplacer le 6C tout en le rendant encore plus abordable. Voici notre premier avis sur ce nouveau smartphone pour les petits budgets.

Ce mercredi 11 octobre, alors que le Honor 7X était officialisé en Chine, la France était le théâtre de l’annonce du Honor 6C Pro. Deux continents, deux ambiances. Nous avons eu l’occasion de prendre en main ce téléphone à petit prix !

Entre Honor 6C et Honor 8 Pro

Au premier coup d’œil, il est impossible de nier le lien de parenté entre le Honor 6C et le 6C Pro. Les deux smartphones appartiennent à la même famille et à la même gamme, c’est indéniable. Et pourtant, cette déclinaison « Pro » semble jouer dans la cour supérieure. Plus plat, avec des bordures à première vue légèrement plus fines, une coque en alu soignée et cette couleur bleue désormais signature de la marque depuis le Honor 8… le Honor 6C Pro a tout du milieu de gamme et ne montre pas au premier coup d’œil à quelle gamme de prix il appartient.

La prise en main est également très bonne avec des tranches arrondies, un écran 2,5D légèrement bombé sur les côtés pour éviter de se râper le doigt sur une bordure, tandis que l’ergonomie est irréprochable. Tous les boutons sont accessibles et tombent naturellement sous le doigt. Cette sensation est certainement rendue possible par la petite taille — relative — de l’écran, qui passe tout de même de 5 à 5,2 pouces en devenant « Pro ».

Son écran justement est un IPS de bonne facture. À première vue, il est lumineux, assez contrasté et avec de bons angles de vision. Cependant, la légère teinte arc-en-ciel qui apparaît lorsque l’on penche le téléphone et vient attester qu’il s’agit bien d’un téléphone d’entrée de gamme. On pourrait lui reprocher sa définition HD 720p seulement, qui fait que certaines icônes ou certains textes peuvent paraître crénelés, mais en dessous de 200 euros, c’est encore un point de détail que l’on peut pardonner facilement.

Fin 2017, il est tout de même dommage que des téléphones sortent encore avec un port microUSB, retardant la popularisation totale d’un nouveau standard. La prise casque est quant à elle bel et bien là.

 

Peu de changements sous le capot

Le Honor 6C était équipé d’un processeur Snapdragon 435 couplé à 3 Go de RAM et 32 Go de stockage. La version Pro change uniquement de processeur et opte pour un MediaTek MT6750. L’architecture générale reste similaire puisqu’il s’agit d’un octocore de Cortex-A53, avec une fréquence d’horloge maximale de 1,5 GHz au lieu de 1,4 GHz.

Prise en main rapide oblige, nous n’avons pas lancé de jeu ou de benchmark pour juger des performances du Honor 6C lorsqu’on le pousse dans ses derniers retranchements. Pour cela, il faudra patienter jusqu’au test complet que l’on publiera dès que possible. Dès à présent, on peut cependant dire que la navigation dans l’interface est fluide, et si l’œil averti habitué à des smartphones haut de gamme remarquera les très légers hoquets au lancement d’une application par exemple, il saura également noter que cela s’explique par la différence de prix.

L’autre différence avec le Honor 6C, c’est le passage à Android 7.0 Nougat couplé à Emotion UI 5.1. On retrouve donc toutes les petites fonctionnalités présentes sur les derniers smartphones de la marque, à commencer par la possibilité d’utiliser un tiroir d’applications, le machine learning pour optimiser l’utilisation de la mémoire ou encore les multiples gestes de contrôles sur le capteur d’empreintes pour simplifier la navigation.

 

Un appareil photo… d’entrée de gamme

Le Honor 6C Pro est équipé d’un appareil photo de 13 Mégapixels à ouverture f/2.2 et autofocus à détection de phase. Dans les conditions du test (en soirée), les résultats n’étaient clairement pas optimum, mais on n’en attendait pas plus de la part d’un téléphone à moins de 200 euros en basse lumière. Les lumières scintillent et forment des halos, les détails sont un peu flous… bref, c’est un entrée de gamme. En revanche, dans les zones les plus lumineuses, on a pu avoir un aperçu de ce dont il est capable en bonnes conditions et le résultat est tout de suite plus encourageant. Sans que les clichés soient merveilleux, on pourrait s’en contenter.

L’appareil frontal est quant à lui composé d’un capteur de 8 Mégapixels et d’une lentille f/2.0 dont Honor a l’air très fier. Les résultats obtenus sont cependant assez médiocres de ce que j’ai pu en voir, notamment au niveau de la gestion des couleurs.

Quoi qu’il en soit, Honor a bien insisté sur le fait qu’il s’agissait d’unités de préproduction disposant d’un firmware encore non définitif. Des mises à jour peuvent donc encore venir influer sur la qualité globale des photos d’ici à la sortie du téléphone.

 

Disponibilité et prix

La sortie du Honor 6C Pro est d’ailleurs prévue dans le courant du mois de novembre au prix de 179 euros (en noire, doré ou bleu). Il vient donc succéder au Honor 6C (qui devrait rester en vente jusqu’à la fin de l’année) tout en proposant un prix d’appel plus doux encore.

 

Conclusion

Pour son prix, le Honor 6C Pro a donc de bons arguments à avancer, à commencer par son design très soigné et le passage à Emotion UI 5, véritable avancée majeure par rapport à EMUI 4. Ses performances et la qualité de son appareil photo restent à tester en profondeur et à comparer avec ses principaux concurrents, comme le Galaxy J3 2017 ou le Moto G5.