Nouveau coup dur pour HTC. Suite à un jugement rendu à la fin du mois de novembre 2015, le fabricant de smartphones taïwanais va être obligé de retirer tous ses smartphones commercialisés par Deutsche Telekom de la vente. En cause, un brevet que HTC n’aurait pas le droit d’utiliser.

c_HTC One E9 DSC09969

Plus que toute autre entreprise de la high-tech, 2015 aura été une année noire pour HTC. Entre des appareils sans inspiration et des ventes décevantes, le constructeur taïwanais doit maintenant faire face à un nouveau revers. Un tribunal allemand a en effet ordonné à HTC de retirer de la vente sur le territoire allemand tous les smartphones de la marque taïwanaise vendue par Deutsche Telekom. Cette décision n’est pas encore effective, mais devrait être appliquée « avant la fin du mois » selon Acacia Research Group LLC, la société (visiblement un patent troll) qui a attaqué HTC.

La raison de ce ban du marché allemand est encore assez floue. Si l’on en croit le Wall Street Journal, qui rapporte le premier l’information, Acacia Research Group LLC aurait attaqué HTC en raison d’un brevet portant sur une technologie d’encodage de la voix (voice coding technology). Un brevet sur lequel les deux sociétés n’auraient trouvé aucun accord d’exploitation du brevet, contrairement à Apple, Samsung, Amazon ou Huawei.

Pour l’instant, HTC affirme que ses smartphones peuvent toujours être achetés en Allemagne, au moins sur sa boutique en ligne. Cette interdiction ne signifie pas pour autant que HTC ne pourra plus jamais vendre ses appareils de l’autre côté du Rhin. Il est très probable que les deux sociétés parviennent à s’entendre ou que HTC fasse rapidement appel.