Microsoft proposera en 2017 une nouvelle version de Windows 10 qui sera pleinement compatible avec les processeurs ARM. Cette évolution marquante pour l’industrie informatique demandera dans un premier temps l’utilisation d’un Snapdragon 835 de Qualcomm.

windows-10-arm-qualcomm

Microsoft a marqué l’actualité informatique hier en annonçant le développement d’une version de Windows 10 compatible avec les processeurs mobiles ARM. Contrairement à Windows RT sorti en 2012, Windows 10 sur processeur ARM sera similaire à la version classique de Windows 10. Il pourra ainsi faire tourner les programmes classiques de Windows comme Adobe Photoshop.

 

Qualcomm Snapdragon 835 minimum

La firme a même la démonstration de sa solution sur scène et dans une vidéo. Dans les deux cas, la machine utilisée était un appareil de développement créé par Qualcomm et qui semblait intégrer un Qualcomm Snapdragon 820 et 4 Go de RAM.

Microsoft a aujourd’hui officiellement clarifié les caractéristiques requises pour faire tourner Windows 10 sur un processeur ARM. Pour le moment, le système ne fonctionnera qu’avec le nouveau Qualcomm Snapdragon 835 qui sera intégré à des appareils commercialisés au début de l’année 2017, comme le futur Galaxy S8 si les rumeurs voient justes.

La société ne précise pas la raison technique derrière cette exigence, mais il est probable que cela soit pour garantir un certain niveau de performance au système. Les premiers tests du Snapdragon 835 commencent à émerger sur internet et constatent un véritable gap de puissance avec le Snapdragon 820 de 2016. Cette exigence de la part de Microsoft semble être une nouvelle preuve de la différence de puissance fournie entre un Snapdragon 820 et un Snapdragon 835.

 

Les puces de Nvidia pourraient être les prochaines sur la liste

Pour le moment, l’arrivée de Windows 10 sur processeur ARM est donc le fruit d’un partenariat entre Microsoft et Qualcomm. Si Intel est l’un des perdants évidents de l’histoire, les autres fabricants de puces ARM comme MediaTek, Nvidia, Huawei ou Samsung ont également été laissés de côté.

Microsoft ne précise pas encore si d’autres puces que le Snapdragon 835 seront bientôt compatibles, mais la firme veut travailler de façon transparente avec l’ensemble de ses partenaires. L’arrivée de Windows 10 sur ARM était une demande récurrente des fabricants d’ordinateurs qui pensent pouvoir facilement intégrer une connexion 4G et augmenter drastiquement l’autonomie en veille.

 

Windows 10 ARM pour 2017

Cette nouvelle version de Windows 10 doit sortir à la fin de l’année 2017. Les premières machines équipées ne sont en revanche pas attendues avant le début de l’année 2018. D’ici là, il ne serait pas étonnant que le système soit compatible avec d’autres puces. Microsoft travaille notamment déjà avec Nvidia sur PC mais aussi sur le cloud puisqu’Azure intègre des puces graphiques Nvidia depuis le début de l’année.

À lire sur FrAndroid : SoC : Tout ce qu’il faut savoir sur les processeurs mobiles