Les Galaxy S6 et S6 edge de Samsung sont les premiers smartphones du Coréen à intégrer la recharge sans fil, par induction, sans passer par des coques spéciales. Toutefois, la recharge sans fil n’est pas aussi efficace que la recharge avec fil et nous avons donc comparé le temps de charge d’un Galaxy S6 avec et sans son support de charge sans fil.

Samsung Wireless Charging-1

Pour 50 euros, il est possible de se procurer le chargeur à induction de Samsung (le Pad Induction EP-PG920I) prévu pour les Galaxy S6 et S6 edge. D’ailleurs, Samsung offrait ce pad avec les précommandes. Ce support de recharge par induction magnétique est compatible avec le standard Qi du WPA et pourra donc recharger n’importe quel téléphone supportant cette norme. L’efficacité énergétique de la norme se situerait entre 60 et 90 %. Ce qui signifie, dans le pire des cas, que 40 % d’énergie consommée par le chargeur serait perdu lors de l’induction et seulement 60 % arriverait à destination, c’est-à-dire dans la batterie du smartphone. Nous avons voulu vérifier ce qu’il en était dans la pratique.

Samsung Wireless Charging-1-2

La version noire attire la poussière …

Le protocole de test est relativement simple. Le Galaxy S6 a été chargé de trois manières différentes : avec l’adaptateur secteur Fast Charging (9V et 1,67A pour 15W), avec l’adaptateur de voyage (5V et 2A pour 10W) et avec le chargeur par induction (5V et 2A pour 10W). Pour chaque type de charge, le Galaxy S6 a été rechargé avec sa batterie totalement vidée et le téléphone éteint. Nous avons relevé toutes les 30 minutes son niveau de charge (en pourcentage) jusqu’à ce qu’il ait atteint 100 %. Voici les résultats.

 Fast Charging (EP-TA20EWE)Travel Adapter (ETA-U90EWE)Wireless Charger (EP-PG920I)
30 minutes52%37%20%
60 minutes92%74%41%
90 minutes-95%61%
120 minutes--80%
150 minutes--95%

Comme on peut le voir, le chargeur sans fil est 2,2 fois plus lent que le chargeur rapide (15W) et 1,8 fois plus lent que le chargeur de voyage (10W). Cette différence s’explique principalement par les spécifications actuelles de la norme Qi (1.1.2), qui limitent la puissance reçue par les smartphones à 5W. L’organisme WPA en charge du Qi devrait proposer une amélioration de cette puissance dans le futur. À titre d’information, pour parvenir à délivrer 5 Watts en tenant compte des déperditions d’énergie, il faut relier le pad à un chargeur délivrant au moins 7 Watts en sortie. L’efficacité énergétique est donc légèrement supérieure à 70 %.

Temps pour atteindre 100% (en minutes)
  • Fast Charging : 85
  • Travel Adapter : 100
  • Wireless Charger : 175

Pour recharger complètement les 2550 mAh du Galaxy S6, il aura fallu 1h25 au chargeur rapide, 1h40 au chargeur standard et … 2h55 avec le chargeur par induction. Clairement, ce type de chargeur s’adresse aux recharges qui ne pressent pas, par exemple le soir avant de se coucher. Pour les recharges dans la journée, on préfèrera le chargeur rapide, 2,6 fois plus efficace que la charge sans fil. Bien entendu, ce genre de recharge rapide à tendance à détériorer un peu plus rapidement les cellules des batteries.

Samsung Wireless Charging-2

Il serait intéressant de réaliser le même test avec un chargeur compatible avec la norme PMA puisque le Galaxy S6 supporte également cette norme. La puissance théorique maximale est de 50 Watts, un chiffre bien trop élevé pour des smartphones. Pour comparaison, le Rezence du A4WP (la troisième et dernière norme de recharge sans fil mobile) permet de délivrer 6,5W. Les deux normes PMA et Rezence ont par ailleurs annoncé leur fusion en janvier dernier.