Samsung ne compte pas laisser Huawei accaparer la communication avec son mode PC, et annonce pour cela une mise à jour de Samsung DeX

Grâce aux puces toujours plus performantes, et à l’émergence de l’USB Type-C, il est possible d’utiliser les derniers smartphones de Huawei et Samsung comme de véritables ordinateurs de bureaux, en leur connectant un écran, un clavier et une souris.

SI l’idée avait été initiée par Microsoft avec Windows 10 Mobile, la faible popularité de la plateforme ne lui avait pas permis de briller. Il a fallu attendre le début de l’année 2017 pour voir Samsung récupérer l’idée et l’adapter à Android avec Samsung DeX. En cette fin d’année, c’est Huawei qui inaugure son mode PC avec le Mate 10.

L’environnement GNU/Linux complet, l’étape d’après pour Samsung

Pour reprendre la main sur la communication, Samsung annonce aujourd’hui une évolution de Samsung DeX. Pour le moment en beta test, Samsung a dévoilé Linux on Galaxy, qui permet comme son nom l’indique d’installer et d’utiliser une distribution complète de GNU/Linux, comme Ubuntu, quand le smartphone utilise le mode DeX.

Cette nouvelle fonction se présente comme une simple application installée sur le téléphone, qui permet à l’utilisateur de choisir et installer une distribution qui utilisera alors le même noyau Linux qu’Android. Il devrait alors être possible d’utiliser n’importe quel logiciel compatible avec cette distribution, et compilé pour les processeurs ARM (c’est plus souvent le cas sur Linux que sur Windows, car Linux possède déjà un large écosystème de machine ARM, grâce au Raspberry Pi notamment).

Avec un environnement GNU/Linux complet, les smartphones de Samsung pourraient devenir le meilleur choix des développeurs qui privilégient souvent ce système d’exploitation.

Pourra-t-on un jour installer Windows sur un Galaxy ?

Avec cette annonce, on peut se demande si l’étape d’après pour Samsung ne sera pas de signer un partenariat avec Microsoft pour proposer Windows, en mode PC, sur sa gamme de smartphones.

Microsoft développe justement une version de Windows 10 pensée pour les processeurs ARM, même s’il n’est compatible qu’avec le Snapdragon 835 pour le moment, qui permet de faire tourner l’intégralité des logiciels Windows classiques (win32, x86).

Cela permettrait à Samsung de proposer le système d’exploitation le plus populaire sur mobile, et le système d’exploitation le plus populaire sur PC, dans un seul et même appareil. On se souvient que le fabricant avait d’ailleurs déposé un brevet où il imaginait pouvoir faire tourner deux systèmes d’exploitation en parallèle sur le même appareil.