Introduction

Lors du salon de l’IFA, Sony a officialisé une nouvelle lignée de Xperia Z, avec un Z5 classique, un Z5 Premium, et un Z5 Compact. Si le Xperia Z5 a pour mission de faire oublier le Xperia Z3+, la pression est moindre pour le Z5 Compact qui doit simplement succéder au Z3 Compact. Mais il a aussi pris le risque de s’équiper du Snapdragon 810, et d’un tout nouveau capteur photo de 23 mégapixels.

Une-Z5

Fiche technique

Comme toujours, le Sony Xperia Z5 Compact adopte un format plus… compact que le Xperia Z5. On y trouve donc un écran IPS de 4,6 pouces en définition HD (720 x 1280 pixels), offrant une densité d’environ 326 pixels par pouce. Sony a choisi d’y intégrer un processeur Snapdragon 810, couplé à 2 Go de mémoire vive, et à 32 Go de capacité de stockage interne. L’appareil photo du mobile affiche 23 mégapixels, et est réputé pour être excellent, ce que l’on ne manquera pas de vérifier, tandis que le capteur frontal plafonne à 5,1 mégapixels. La batterie a une capacité de 2700 mAh, et le mobile est installé sous Android 5.1.1 Lollipop.

ModèleSony Xperia Z5 Compact
Version d'AndroidAndroid 5.1.1 Lollipop
Taille d'écran
Technologie d'écran
4,6 pouces
Triluminos, X-Reality
Définition d'écran720 x 1280 pixels
Résolution d'écran~323 ppp
Protection
SoCSnapdragon 810 (MSM8994)
CPU4 x Cortex-A53 à 1,5 GHz
4 x Cortex-A57 à 2 GHz
GPUAdreno 430
Mémoire RAM2 Go
Mémoire interne32 Go
+ microSD jusqu'à 200 Go
Appareil photo dorsal23 mégapixels
Vidéo2160p@30fps
1080p@60fps
720p@120fps
Appareil photo frontal5,1 mégapixels
Batterie2700 mAh
CapteursAccéléromètre, gyroscope, proximité, boussole, baromètre
4G LTELTE Cat6 300/50 Mbps
Wi-Fi802.11 a/b/g/n/ac
NFCOui
Bluetoothv4.1, A2DP, apt-X
GPSA-GPS, GLONASS
USBmicroUSB v2.0
SIM1 x Nano SIM
Dimensions127 x 65 x 8,9 mm
Poids138 grammes
Prix599 euros

 

Le format idéal

Si les années passent entre les différents modèles de smartphones qu’il présente, Sony fait dans la constance. Pas de surprise donc avec ce Sony Xperia Z5 Compact qui ressemble comme deux gouttes d’eau – ou presque – aux précédentes itérations du modèle. Cependant, les dimensions du smartphone ont été revues à la hausse, du moins du point de vue de l’épaisseur (127 x 64,9 x 8,65 mm pour le Z3 Compact et 127 x 65 x 8,9 mm pour le Z5 Compact), et cela se ressent beaucoup. Nombreuses sont d’ailleurs les personnes à saluer le format du produit, mais à fustiger ce gain d’épaisseur.

Sony Xperia Z5 Compact 2

Par rapport au Z3 Compact, il y a aussi du changement sur le revêtement utilisé. Ici, il s’agit de verre dépoli, conférant un rendu mat au terminal, tandis qu’il s’agissait de verre classique sur son aîné. On n’observe pas non plus les démarcations au niveau des angles qui arrondissaient les coins du Z3 Compact. Sur ce modèle, la tranche est continue et les angles plus droits.

Sony Xperia Z5 Compact 4

Concernant les détails, la tranche droite de l’appareil est toujours aussi fournie que d’ordinaire, avec la présence du bouton d’allumage, des touches de volume, et du bouton d’accès rapide à l’appareil photo. Vous remarquerez que le bouton d’allumage est bien plus imposant que d’ordinaire, et vous avez raison puisqu’il embarque dorénavant un capteur d’empreintes digitales. C’est une façon très habile d’intégrer cette technologie sans placer un bouton supplémentaire sur la façade du produit, ou un creux sur la coque. On trouve par contre le placement des boutons de volume un peu étrange puisqu’on est obligé de tenir du bout des doigts le téléphone pour place notre pouce sur ceux-ci. Il aurait été bien plus à l’aise au-dessus du bouton d’allumage, ou même sur la tranche opposée, au niveau de notre index. À croire que l’intégration du lecteur d’empreintes a redistribué les cartes de la logique de construction.

Sony Xperia Z5 Compact 5

La tranche opposée, du coup, comble le vide avec un énorme logo Xperia qui se hisse dans le coin supérieur. À l’autre extrémité, on trouve un très habituel emplacement pour dragonne (oui, on en trouve encore en 2015), et juste au-dessus, un imposant cache étanche qui abrite les ports nano-SIM et microSD. Deux microphones sont présents, un sur la tranche supérieure, qui comprend également la prise Jack, et un sur la tranche inférieure, qui se place à côté du port microUSB 2.0. En façade, c’est du Sony très classique avec deux haut-parleurs stéréo, un capteur frontal, et quelques capteurs supplémentaires et très discrets.

Sony Xperia Z5 Compact 6

Bref, le format de 4,6 pouces de ce smartphone ne finit pas de nous séduire tant il est agréable à utiliser, à part quand il faut régler le son avec. Sony a corrigé un des principaux défauts de ses précédents modèles en choisissant un verre dépoli à la place d’un verre classique, et notre téléphone reste constamment propre. C’est très agréable. Certains lui reprocheront de ne pas avoir beaucoup de charme, et c’est vrai, mais c’est la beauté intérieure qui…. Bon, très bien, on s’arrête là.

 

Un écran HD très classique

Comme pour chaque édition de son Zx Compact, Sony conserve une dalle HD (720 x 1280 pixels), alors que le Z5 est quant à lui pourvu d’une dalle Full HD (1080 x 1920 pixels). C’est donc un affichage moins détaillé qui s’offre à nous, mais ce n’est pas plus dérangeant que cela sur un écran de 4,6 pouces, qui offre tout de même une densité de 323 pixels par pouce. Comme d’habitude, on trouve une forte luminosité : 647  cd/m2 au maximum.

DSC_2679

Les angles de vision sont bons, comme avec tout smartphone équipé d’une dalle IPS (à condition qu’il n’y ait pas d’écart entre la dalle et la vitre). La lisibilité est bonne en plein soleil, grâce à la luminosité générale du mobile. Pour les couleurs, elles semblent un peu trop saturées, ce qui pourrait tout de même plaire à certains mobinautes qui aiment les couleurs vives. Dans tous les cas, il est possible de régler les couleurs dans la partie affichage des paramètres.

 

Peu de nouveautés logicielles

« Les matins se suivent et se ressemblent », disait Joe Dassin, qui n’évoquait pas l’aspect logiciel des Sony Xperia, mais qui aurait tout à fait pu. À chaque nouvel appareil proposé par le constructeur depuis maintenant quelques années, l’interface reste sensiblement la même. Oh, bien sûr, on est passé sous Lollipop, avec les codes esthétiques imposés par Material Design, deux ou trois icônes se sont aplaties, mais on retrouve les mêmes applications préinstallées (Movie Creator, Dessin, Party Share, Jeux Gameloft, File Commander, Suite Office…).

sony-logiciel

Pour trouver des choses intéressantes – mais pas forcément nouvelles – il faut se tourner vers le menu des paramètres. On peut par exemple modifier le thème (et opter pour des choix très discutables, en fait), choisir un mode d’affichage qui nous convient (X-Reality, Mode Très Vif, Mode classique), ou encore modifier les réglages audio, onglet où l’on trouve de multiples options pour obtenir ce que l’on souhaite.

logiciel-2

Quand on va faire un tour du côté du stockage, on a par contre une mauvaise surprise en constatant que le système Android prend ici plus de 9 Go. C’est vraiment énorme, même si le smartphone offre la possibilité d’ajouter une carte microSD. C’est presque un tiers de l’espace de stockage « vendu » sur l’emballage qui n’est en fait pas accessible.

sony-empreintes

Le capteur d’empreintes, placé sur le bouton d’allumage de l’appareil, et qui est esthétiquement bien intégré, est en plus très habile logiciellement. Enregistrer ses empreintes digitales est un jeu d’enfant, et il est rare que le capteur échoue à lire ce que raconte notre doigt. Il n’est par contre pas le plus rapide, puisque les Samsung Galaxy S6, iPhone 6 ou Huawei Mate S se déverrouillent nettement plus vite. Bon, après, on n’est pas à une demi-seconde près non plus.

 

 

Un Snapdragon 810 qui prend du galon

Ah, comme il est bon de retrouver notre cher processeur Qualcomm Snapdragon 810 pour un nouveau test de performances. Mais pas forcément pour les bonnes raisons. Comme on est très habitués à voir cette puce surchauffer ou brider sa fréquence, on espère avoir droit à une bonne surprise sur chaque terminal qui s’en équipe. Et si la consécration n’est pas atteinte avec ce Sony Xperia Z5 Compact, on a en tout cas face à nous le mobile le plus performant avec ce SoC.

Benchmark/ModèleSony Xperia Z5 CompactSony Xperia Z5Sony Xperia Z5 Premium
SoCSnapdragon 810Snapdragon 810Snapdragon 810
Définition d'écranHDFull HD 4K
AnTuTu v561 21155 67349 724
PC Mark5 1405 084 5 059
3DMark Ice Storm Unlimited Total26 49125 09226 574
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics38 06937 85637 897
3DMark Ice Storm Unlimited Physics12 83211 51012 990
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen)56 / 56 FPS51 / 52 FPS53 / 57 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)48 / 25 FPS26 / 25 FPS27 / 26 FPS
Lecture / écriture séquentielle252 / 100 Mo/s252 / 76 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire4771 / 3012 IOPS4679 / 2998 IOPS
Real Racing 3 (XtraHigh, GameBench)34 FPS26 FPS

Il faut dire que le terminal est bien aidé par le fait qu’il n’affiche que du 720p, lui permettant d’obtenir des résultats améliorés par rapport au Z5 sur les différents benchmarks, puisque la puce graphique a deux fois moins de pixels à calculer. On voit notamment que le score sur AnTuTu est bien meilleur, alors même que ce n’est pas une preuve de performances accrues.

GPU

GPU

L’impression se confirme également sur un test grandeur nature comme celui de Real Racing 3, où le nombre d’images par seconde enregistré est plus élevé que sur le Z5 (34 contre 26 fps). On s’aperçoit que le comportement du Snapdragon 810 est toutefois meilleur, avec une fréquence CPU et GPU qui se maintient plus longtemps, au lieu de s’effondrer comme on s’y attendait. En utilisation quotidienne, et que ce soit pour le Z5 ou sa version Compact, tout se passe bien mieux qu’avec le Z3+. Sony semble avoir réussi à dompter, en partie, le Snapdragon 810.

 

Communications

Le Xperia Z5 Compact de Sony est compatible avec l’ensemble des bandes de fréquence et intègre un modem 4G de catégorie 6 permettant d’atteindre un débit théorique maximal de 300 Mbps en téléchargement et 50 Mbps en upload. La qualité d’appel est au rendez-vous, et la tenue du réseau est tout ce qu’il y a de plus correct.

Le GPS de ce téléphone est ultra-performant, trouvant et fixant des satellites en à peine deux ou trois secondes, et donnant une géo-localisation très précise. Pratique pour utiliser des applications de navigation sans avoir peur que le mobile nous localise mal (et cela arrive plus souvent qu’on ne le pense).

 

Un capteur photo très intéressant

Comme pour chaque série, Sony garde deux éléments identiques entre la version classique et la version compacte, à savoir le processeur et l’appareil photo. On y trouve donc le tout nouveau capteur Exmos RS de 23 mégapixels, dont la firme s’est vantée. Et comme Vincent le mentionnait dans son test du Z5, Sony semble avoir réussi à dompter son tout nouveau capteur avec un traitement logiciel assez performant, qui nous convainc plus que sur le Z3. On en finit enfin avec les clichés un peu ternes, et Sony mise comme Samsung sur des univers très colorés qui font immédiatement effet.

Sony semble avoir réussi à dompter son tout nouveau capteur avec un traitement logiciel assez performant, qui nous convainc plus que sur le Z3.

On est un peu moins emballé par les photographies produites de nuit, où le mode automatique montre clairement ses limites, mis à part quand il y a bon éclairage. Les nuits noires deviennent des nuits bleues, et il y a beaucoup de bruit. On peut passer en mode manuel, mais pour activer un mode comme « scène de nuit » ou « HDR », il faudra alors se contenter de 8 mégapixels, et faire en sorte de ne pas bouger d’un millimètre pour obtenir un cliché net.

Avec ses haut-parleurs stéréo, le mobile fait partie du haut du panier en ce qui concerne la partie audio. Le volume sonore est bon, d’autant qu’il est possible d’ajouter des effets en accédant aux paramètres. Avec des casques adaptés, le savoir-faire de Sony en matière de son se ressentira certainement par rapport à certains de ses concurrents.

 

Une autonomie moins impressionnante

Sony a beau dire que ses nouveaux Xperia Z5 et Xperia Z5 Compact sont capables de tenir deux jours, ce sera à condition d’être très économe. Après avoir utilisé le téléphone pendant une semaine, on est en mesure d’affirmer qu’il tiendra une journée et demie sans trop de problèmes, mais difficilement plus. Cela dépend effectivement de votre usage, mais avec quelques heures de musique dans la journée, un peu de jeu et de vidéo, la batterie devrait finir une première journée aux alentours de 40 %.

 

Disponibilité

Le Sony Xperia Z5 Compact est disponible depuis le début de mois au tarif de 599 euros (prix conseillé sur le site de Sony mobile).

 

Verdict Sony Xperia Z5

design
7
Ce n'est peut-être pas le mot "joli" qui nous vient immédiatement à l'esprit quand on pense au Xperia Z5 Compact, mais on peut en tout cas saluer sa qualité de fabrication. Le verre dépoli qui orne la coque est du plus bel effet, et le mobile est globalement sobre et élégant. La prise en main est excellente, bien qu'on ne comprenne pas du tout le placement des touches de volume.
écran
7
On est maintenant habitué à voir des dalles HD sur les versions Compact de Sony, et la firme ne semble pas prête à passer au niveau supérieur. Ce n'est de toute façon pas indispensable puisque l'affichage est très bon. La dalle est de qualité, les couleurs sont vives, et la luminosité est même plus importante que sur le Z5. Seul bémol : avec un tel appareil photo, il est dommage d'avoir des aperçus de clichés peu ressemblants à la réalité.
logiciel
8
Android 5.1.1 Lollipop est de la partie, avec l'assurance de bénéficier d'une mise à jour vers Android 6.0 Marshmallow. L'interface de Sony est assez légère, fluide, mais on regrette que la partition système prenne autant de place.
performances
8
Les performances affichées par le Z5 Compact sont bien meilleures que ne le sont celles du Z5, et c'est en toute logique qu'il récolte un point supplémentaire. On remercie l'écran 720p pour cela, bien moins gourmand en énergie que le 1080p du Z5.
caméra
9
L'appareil photo du Z5 Compact mérite bien la note que lui a attribué DxO Mark puisqu'il est franchement assez impressionnant. Les clichés sont très bons, les couleurs sont vives, le contraste est élevé, et la mise au point se fait facilement. Un grand oui pour la progression qu'a fait Sony depuis son Z3. Notre seule réserve vient des clichés pris de nuit, qui nécessitent de maîtriser l'appareil.
autonomie
7
Vendu comme un monstre d'autonomie, le Z5 Compact ne mérite pas sa réputation. Il faudra jouer du mode Stamina pour atteindre les deux journées de charge, mais il reste tout de même un très bon mobile dans ce domaine.
Note finale 8/10
Le Sony Xperia Z5 Compact est un excellent téléphone, comme on n'en trouve plus beaucoup dans un format de 4,6 pouces. Sa construction est de qualité, avec un dos en verre dépoli qui en a enfin fini avec les traces de doigts. Certains le trouveront certainement dénué de charme, quand d'autres salueront sa sobriété. L'intégration d'un capteur d'empreintes est une bonne idée, d'autant qu'il est situé sur le bouton d'allumage, placé ici idéalement sous le pouce.

Grâce à son écran HD, le Snapdragon 810 se comporte bien mieux que d'ordinaire, même s'il finit par céder sur la durée. Sony en a en tout cas terminé avec les gros problèmes de chauffe qu'on avait vu sur le Xperia Z3+, qui a tout de même dû faire fuir bon nombre de potentiels consommateurs. La partie photo s'est nettement améliorée, pour notre plus grand plaisir.

C'est par contre son prix qui risque de freiner les ardeurs. Si le Z5 est vendu selon nous 100 euros trop cher, on pense la même chose de ce petit Z5 Compact, dont le prix est plus élevé que celui du Z3 Compact à sa sortie. Pour ce prix, un écran Full HD n'aurait pas été de trop.
  • Points positifs
    • Verre dépoli au dos
    • Qualité de fabrication
    • Performances en amélioration
    • Certification IP68 (waterproof)
    • Excellent capteur photo
    • Enfin un lecteur d'empreintes
  • Points négatifs
    • Des tranches en plastique
    • Placement des boutons de volume
    • Taille de la partition système
    • Prix trop élevé