Le Chinois Alibaba investira 10 millions de dollars dans la start-up OUYA. L’occasion pour la console sous Android de retrouver un second souffle ?

Ouya_Family_1024x1024

Selon le Wall Street Journal, Alibaba vient d’injecter 10 millions de dollars dans la firme à l’origine de la OUYA, ce qui pourrait permettre à l’entreprise chinoise de se faire une place dans le secteur vidéoludique, étant donné que l’État chinois a levé depuis un an l’interdiction des consoles de jeux vidéo sur son territoire. Pour Alibaba, il ne s’agit pas d’une première, l’entreprise ayant déjà investi dans l’éditeur de jeux Kabam en 2014.

La console OUYA était un très bon concept de console sous Android et complètement open source, ce qui n’est pas le cas de tous les forks Android et a, à ce titre, compté parmi les campagnes de crowdfunding les plus réussies sur Kickstarter, en 2012. Mais, la faut à un catalogue de jeux trop mince, elle n’a pas su convaincre et est depuis quelques mois l’objet de rumeurs concernant un éventuel rachat. La roue pourrait tourner, car le géant chinois de l’e-commerce Alibaba, en plus de son investissement, mettra en avant un millier de jeux OUYA dans sa boutique, de quoi redonner de la visibilité à la console de la startup de Santa Monica. L’investissement n’a pas encore été confirmé par les deux parties prenantes, mais devrait être entériné d’ici peu.