Sur le marché des objets connectés de type wearables – bracelets, montres connectées et autres objets qui se portent sur soi – Apple n’est pas le premier. C’est l’Américain Fitbit qui aurait vendu 4,4 millions d’exemplaires de ces produits destinés à quantifier son activité physique au deuxième trimestre 2015. Apple est arrivé plus tard sur le marché, avec l’Apple Watch, mais se hisse tout de même à la deuxième place.


IDC Le Top 5 des vendeurs de wearables (en millions d’unités vendues) au deuxième trimestre 2015

Côté Apple. Selon le rapport du cabinet d’études IDC, sur le marché des wearables en 2015, Apple est bon deuxième, derrière Fitbit, récemment introduit en Bourse. Pas vraiment de quoi s’inquiéter pour la marque à la pomme tandis que l’Apple Watch n’est commercialisée que depuis le 24 avril dernier et a bénéficié d’un énorme buzz avant, pendant et après sa sortie. Apple enregistre des résultats d’ailleurs tout à fait honorables, avec 3,6 millions d’unités vendues au deuxième trimestre 2015. À la sortie de la montre, les précommandes avaient atteint les 3 millions d’exemplaires. Pendant quelque temps, la production des montres surpassait les 200 000 exemplaires par semaine, pour finalement chuter à 20 000 exemplaires en quelques jours. La conclusion est bonne pour Apple, mais on est encore loin des estimations des analystes qui prévoyaient 20 millions d’exemplaires vendus pour l’année 2015. À voir si le traineau du Père Noël apportera beaucoup de montres connectées dans les foyers en décembre…

Côté Fitbit. Pour Fitbit, c’est une confirmation de succès avec prolongations, et un pied de nez à Apple plutôt amusant lorsque l’on sait que les bracelets connectés de l’Américain ont été bannis des Apple Store pour avoir « osé » refuser l’intégration de la plateforme Apple HealthKit.