Peugeot crée le buzz avec un concept-car surprise au WMC 2017, l’Instinct. Autonome, connecté au Samsung Artik Cloud, il propose différents modes de conduite active et autonome en fonction des moments.

 

Vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Comme le CES, le Mobile World Congress attire de plus en plus de constructeurs automobiles et à l’inverse, l’automobile s’invite sur de nombreux stands tech. C’est l’occasion de montrer les dernières avancées en matière de connectivité et de conduite autonome, exactement le schéma suivi par Peugeot pour son tout premier concept autonome, l’Instinct. Avec sa couleur bleu électrique flashy et ses lignes très agressives, il réussit son petit effet et le stand pourtant modeste de la marque est saturé en permanence.

 

Conduite autonome via smartphone ou montre connectée

Mais au delà de l’esthétique, c’est surtout un concentré de solutions intéressantes pour interpréter les différentes phases de conduite autonome qui se préparent. Connecté avec le conducteur via une application spécifique développée avec Sentiance et Icodrive (sur smartphone et montre connectée), la voiture peut adapter son comportement en fonction des humeurs, agenda ou habitudes.

Deux modes de conduite sont proposées pour les phases où le conducteur prendra le volant, soit par obligation car il arrive dans une zone trop compliquée pour que le système puisse se débrouiller seul, soit par… plaisir, une notion que Peugeot tient à garder présente. Dans les phases autonomes, le volant rentre dans la planche de bord et une conduite tout en douceur ou bien plus dynamique sera proposée. Les sièges peuvent se mettre en position allongée et s’offrent alors toutes les possibilités offertes dans une voiture autonome : se divertir, travailler ou… ne rien faire.

 

Habitacle high-techmade by Samsung

Trois écrans se partagent l’interface à bord, tous fournis par Samsung, partenaire du projet. L’instrumentation est minimale, dans un combiné holographique au-dessus du petit volant rectangulaire, évolution de l’i-Cockpit présent sur le SUV 3008. Un écran géant prend place devant le passager avant et un troisième écran, tactile celui-ci, est placé sur la console centrale, à portée de main du conducteur. Combiné à une commande physique, sorte de joystick, il constitue ce que Peugeot nomme i-Device.

 

Le cloud Samsung de la partie

La voiture est connectée au cloud Samsung Artik qui permet de commander nombre d’objets connectés, notamment dans le domaine de la domotique. Ainsi, la voiture pourrait interagir automatiquement avec, par exemple, la fermeture de la maison lorsqu’elle la quitte, le chauffage quand elle prend le chemin du retour ou encore l’ambiance lumineuse qui attendra son conducteur/passager (selon le cas), dans un mode relaxant s’il est stressé ou dynamique s’il se prépare à une séance de sport.

Utopique ? Pas pour Gilles Vidal, patron du design de la marque, qui se prépare d’ores et déjà un aménagement de sa voiture de fonction pour tester grandeur nature toutes ces fonctionnalités. On peut comprendre son impatience : une véhicule comme cet Instinct n’est pas prévu avant une dizaine d’années.

 

À lire sur FrAndroid : 10 annonces incontournables du MWC 2017