Début 2014, la vente de l’opérateur français SFR agitait les médias, et après une lutte de tous les instants, c’est finalement Altice, maison-mère de Numericable, qui a remporté les enchères. Connue depuis sous le nom de Numericable-SFR, l’entité va désormais changer de nom et adopter seulement celui de la marque la plus forte… et ce n’est pas l’acheteur.

Num

Selon les informations du Parisien, la direction du groupe Altice aurait annoncé la nouvelle aux syndicats mardi dernier. La marque Numericable va disparaître au profit de SFR, la marque la plus forte des deux. Ce changement était apparemment prévu depuis « bien longtemps » d’après l’AFP , qui cite Nicolas Chatin, directeur de la communication de SFR, confirmant au passage l’information. Patrick Drahi lui-même avait d’ailleurs laissé entendre que ce scénario était prévu dès le rachat de SFR l’année dernière.

Des fermetures, mais aucun licenciement

Les boutiques Numericable vont donc disparaître du paysage. Sur les 62 points de vente recensés, 6 reprendront le logo de l’opérateur au carré rouge tandis que les 54 autres fermeront purement et simplement leurs portes. Pour autant, Le Parisien rappelle que Patrick Drahi s’était engagé par écrit à ne pas licencier durant les 36 mois suivants l’acquisition de l’entreprise. Aussi, aucun plan social n’est prévu pour le moment, et tous les employés seront réaffectés sur des boutiques SFR via les filiales SFD et 5sur5. Les syndicats tirent néanmoins la sonnette d’alarme au sujet des CDD qui ne seront pas renouvelés et des sous-traitants qui vont perdre une partie de leur activité.

Pour l’instant, « la marque Numericable est amenée à disparaître en conquête », ce qui signifie que seuls les nouveaux clients sont concernés. À terme néanmoins, ce changement devrait être également effectif « sur le parc, avec, en cible, une migration des clients vers SFR ».

Virgin Mobile aussi

La marque Virgin Mobile, également rachetée par Numericable, subira également le même sort. « À terme, l’idée est de faire migrer les clients de Virgin mobile sans engagement vers RED, et ceux avec engagement vers SFR », précise l’article du Parisien. « L’ambition de la nouvelle entité RED serait de dépasser le nombre de clients de son principal concurrent, Sosh, dès 2017 ». Un objectif ambitieux sachant que depuis le rachat, le groupe ne cesse de perdre des clients.