La saga de l’hiver dernier est sur le point de recommencer, comme une bonne saison 2 d’une série TV américaine. Ce mardi, lors d’une discussion avec des investisseurs, Stéphane Richard le PDG d’Orange a indiqué que les discussions avec d’autres opérateurs mobiles en vue d’une consolidation du marché français avaient repris.

logo orange bouygues rachat

Interrogé sur le sujet par BFM Business, le porte-parole d’Orange a confirmé les déclarations de Stéphane Richard : « Il a évoqué la reprise de contacts entre les autres opérateurs, sans qu’Orange soit moteur dans ces échanges ». L’opérateur historique rappelle en effet à plusieurs reprises dans sa communication qu’il n’est pas à la l’initiative de cette nouvelle affaire. BFM Business a également pu confirmer l’information grâce à plusieurs sources dans l’industrie.

 

Bouygues Télécom et SFR démentent en bloc

Le plus étrange dans l’histoire, c’est que Bouygues Telecom et SFR ont depuis démenti être en pourparler. Dans un communiqué laconique, le groupe Bouygues « dément catégoriquement avoir repris des discussions avec des opérateurs télécoms en vue d’une consolidation du marché français ». Mais on se souviendra que l’opérateur avait aussi démenti les rumeurs d’une discussion avec Orange et SFR l’année dernière avant de finalement confirmer l’information quelques jours plus tard. Il semble donc que le groupe n’apprécie pas trop que la communication lui échappe.

SFR à quant à lui démenti l’information auprès de BFM Business alors que Free Mobile n’a pas encore réagi à cette affirmation.

 

Une deuxième saison différente

Même si l’hypothétique reprise des discussions entre Orange et les autres opérateurs rappellent énormément les négociations de l’année dernière, il s’agit tout de même d’une affaire différente et les enjeux pourraient avoir changé. L’année dernière, Bouygues devait être rachetée par Orange dont l’opérateur historique n’aurait gardé qu’une partie, avant de revendre les restes à SFR et Free.

Si tout semble indiquer qu’une consolidation du marché aura lieu et que ce dernier va repasser à 3 opérateurs en France, rien ne dit qu’il s’agira cette fois du rachat de tout ou partie de Bouygues Telecom, bien que l’opérateur soit probablement le plus faible économiquement sur le marché actuellement. On imagine toutefois mal Xavier Niel et Iliad revendre Free à ses concurrents. En revanche, on ne sait pas dans quelle mesure SFR prendrait part à ces négociations. Depuis le rachat par Altice, l’opérateur au carré rouge a perdu beaucoup de clients, mais reste un acteur important du marché que la firme de Patrick Drahi ne semble pas vouloir abandonner.

À lire sur FrAndroid : Le mariage entre Bouygues et Orange aurait pu finalement aboutir