Free a donc annoncé ce matin une nouvelle offre « monstrueuse », présentée comme « le premier forfait 4G illimité ». Mais l’opérateur dit-il vrai ?

Pour commencer, rappelons que le forfait 4G illimité de Free est réservé aux abonnés Freebox. Ceux qui sont seulement abonnés à Free Mobile sont quant à eux bridés au-delà de 100 Go par mois.

Est-ce vraiment illimité ?

Free a officialisé son forfait 4G illimité dans un premier temps par le biais d’un communiqué de presse. On pouvait craindre qu’il soit aussi « illimité » que l’étaient les premiers forfaits vendus comme tel, que tous ces forfaits qui étaient jusqu’à présent bridés au-delà d’un volume donné.

Mais la brochure tarifaire et les conditions générales d’abonnement, mises à jour entre temps, confirment que le forfait est vraiment illimité, sauf dans de rares situations.

En effet, si la brochure tarifaire évoque des réductions de débit au-delà de 3 Go ou 100 Go, elles ne concernent que ceux qui n’ont pas de mobile 4G ou ceux qui ne sont pas abonnés Freebox, respectivement. Il n’y a vraiment aucun quota pour les abonnés Freebox utilisant un mobile 4G.

Pas de 4G fixe illimitée

Comme indiqué, l’internet illimité est néanmoins réservée aux utilisateurs de téléphones mobiles 4G. Avec un mobile 3G, le débit est réduit au-delà de 3 Go seulement. Les conditions générales interdisent expressément l’utilisation d’un modem routeur 4G, tel qu’un hotspot mobile ou une box 4G fixe.

Et si on peut utiliser le partage de connexion de son smartphone (communément appelé mode modem), l’opérateur interdit d’établir simultanément plus de 200 sessions TCP. Ainsi, même si BitTorrent et le peer-to-peer ne sont pas expressément interdits, on ne peut pas l’utiliser sans restriction.

En somme, que ce soit en réservant la 4G illimitée aux abonnés Freebox ou en interdisant l’utilisation d’un routeur 4G, Free évite qu’on utilise son forfait en remplacement d’un accès à internet fixe.

Il est interdit d’utiliser le forfait avec un hotspot mobile comme celui-ci

Quelques conditions légitimes

Enfin, Free se réserve comme d’habitude le droit de suspendre une ligne en cas d’usage abusif.

Il précise en plus qu’il « met en œuvre des mesures de gestion de trafic », « en cas de congestion » sur un relais par exemple, afin d’ « optimiser l’accès de tous ses abonnés à son réseau ».

Comme d’habitude, ce sont des clauses qui permettent à l’opérateur de se prémunir de toutes sortes d’abus, dont il n’a, à notre connaissance, jamais… abusé.

Est-ce vraiment le premier ?

Free Mobile se vante de lancer le 1er forfait 4G illimité en France.

Il n’a pas tout à fait tort, mais il n’a pas tout à fait raison non plus. Bouygues Telecom a effectivement lancé fin janvier la 4G Box. Certes, les conditions générales mentionnent explicitement un quota de 200 Go, mais il ne s’applique qu’en cas de saturation de la cellule, comme chez Free. Et certes, il s’agit d’une offre fixe réservée à certaines zones, mais Bouygues Telecom aurait tout aussi bien pu revendiquer « lancer le 1er forfait 4G illimité en France ».

La 4G Box Bouygues Telecom est le 1er forfait 4G illimité en France

Quoi qu’il en soit, Free Mobile a raison de préciser « en France », puisqu’aux États-Unis par exemple, T-Mobile, le « trublion » local, propose déjà de la 4G illimitée avec le même genre de conditions.

Mais les forfaits sont beaucoup plus chers aux États-Unis, ils sont facturés plus ou moins 80 dollars par mois. Aussi Free peut se permettre de revendiquer une première mondiale, toute en nuance : « C’est la 1re fois au monde qu’un opérateur propose une offre d’internet mobile 4G illimitée à un prix aussi attractif. » Cette fois, il dit vrai sur toute la ligne !

À lire sur FrAndroid : Free Mobile illimité en 4G : ceci est une révolution