Il fallait s’y attendre : la couverture de toutes les stations de métro et de RER de Paris est repoussée.

Nous sommes en juillet 2012, Hollande est président de la République française depuis quelques semaines, et je tombe sur cet article sur Le Monde« Notre objectif est d’avoir couvert 75 % des usagers du métro et du RER d’ici fin 2014, ce qui représente environ les 170 plus grandes stations de métro et gares de RER » et un peu plus loin, « La totalité des stations de la RATP sera équipée d’ici fin 2015« . C’était une promesse de SFR, et nous connaissons la valeur des promesses de SFR.

Depuis, la RATP a communiqué un nouveau plan d’attaque. En février 2017, il était question de couvrir l’ensemble des métros et RER (RATP) fin 2017. On en est encore loin. Pour la plupart des opérateurs, seule une centaine de stations sont équipées et beaucoup sont situées en extérieur, comme le montre la carte monreseaumobile.fr de l’Arcep. Les lignes de RER A et B, ainsi que la ligne 1 du métro qui va jusqu’à La Défense, sont quasiment couvertes intégralement en très haut débit. Un opérateur, Free, est plus en retard que les autres.

Fin 2019, voir début 2020

Cette semaine la RATP a annoncé une nouvelle date (à prendre avec des pincettes) : fin 2019, voir début 2020. Il faudra donc attendre patiemment. Vous pouvez jouer ou encore regarder des séries sur Netflix.

À lire sur FrAndroid : 3G/4G dans la métro et le RER à Paris, où en sommes-nous ?