Géolocalisation controversée sur Android : les autorités réagissent

 

Google a été récemment pris la main dans le sac, alors qu’un journal a dévoilé qu’il collectait les données de localisation sur Android même lorsque le service était éteint. Deux enquêtes ont été lancées, en Corée du Sud et au Royaume-Uni, afin de tirer cette affaire au clair.

Nos smartphones sont devenus nos compagnons de tous les jours, accueillant aussi bien nos données bancaires que nos discussions les plus privées. Forcément, les données que l’on pourrait y collecter valent de l’or, mieux vaut donc qu’elles ne soient pas partagées.

Si l’on pense bien souvent au spectre du piratage, il faut plutôt se tourner sur les services que nous utilisons. Récemment, Google a admis collecter nos données de localisation depuis janvier 2017, sans consentement préalable et sans même avoir besoin que la géolocalisation soit activée.

Deux enquêtes lancées contre Google

Une situation qui a bien évidemment déplu, et qui ne sera pas sans conséquences. Nous apprenons en effet par le biais de CNN que le géant américain fait face à deux ouvertures d’enquête.

En Corée du Sud, la KCC a annoncé « lancer une enquête sur les déclarations indiquant que Google collectait les données des utilisateurs de ses smartphones ans consentement même quand la localisation était désactivée« .

Au Royaume-Uni, l’ICO (Information Commissionner’s Office) a également lancé une enquête : « Les entreprises sont contraintes par la loi d’être transparentes avec leurs utilisateurs sur ce qu’elles font de leurs données. Nous sommes au courant des accusations concernant le système de localisation et sommes en contact avec Google« .

Loin d’être tiré d’affaire

Le fait est que les excuses avancées par Google ont été loin de convaincre. Le développeur a avancé avoir lancé ce suivi pour optimiser les canaux de distribution de certains services Android, mais que le projet n’avait pas abouti. Il a promis de la retirer d’ici la fin du mois.

Mais quand bien même les données n’ont pas été enregistrées par les serveurs Google, la méthode employée peut être vue comme une atteinte à la vie privée des utilisateurs. Il y a donc forte chance que ces deux enquêtes mènent à des actions légales à l’encontre de la firme.

Sur nos smartphones, beaucoup de fonctionnalités nécessitent d’accéder à la position de l’appareil pour fonctionner à leur plein potentiel. Les utilisateurs qui souhaitent ne pas partager ce genre d’informations peuvent heureusement désactiver l’option « Localisation »…
Lire la suite

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00