Android Auto va bientôt pouvoir compter sur plus d’applications

Android Auto se veut plus accueillant

 

Google veut faire d’Android Auto une plateforme plus ouverte… et pour ce faire, la firme va être un peu plus permissive quant aux types d’applications acceptées sur son système d’infodivertissement.

Android Auto va devenir une plateforme un peu plus ouverte et accueillir des applications plus variées…

Android Auto va devenir une plateforme un peu plus ouverte et accueillir des applications plus variées… // Source : Google

Des applications plus nombreuses et plus variées. C’est ce que Google veut pour son système d’infodivertissement. Cela va permettre à court terme de voir apparaître plus d’applications compatibles avec Android Auto. Cette ouverture est salutaire pour la plateforme qui profitera ainsi prochainement d’un écosystème plus riche, débouchant sur plus de fonctionnalités pour les conducteurs.

Comme le précise SlashGear, Google ne prévoit pas pour autant de transformer Android Auto en plateforme accessible à n’importe quelle application. La firme veut rester sélective car l’enjeu est important : proposer à l’utilisateur des applications utiles lorsqu’il est au volant, mais sans le distraire inutilement.

Plus d’ouverture, mais dans un cadre bien défini

Autre contrainte pour Google : s’assurer que les applications autorisées sur Android Auto sont sûres d’un point de vue logiciel et ne compromettent pas l’interface utilisateur. C’est l’une des raisons pour lesquels le cahier des charges imposé aux développeurs est plus strict pour les applications fonctionnant en mode Auto. La firme de Mountain View maintient donc de nombreux contrôles.

Ici les nouveaux fonds d’écran Android Auto

Ici les nouveaux fonds d’écran Android Auto // Source : 9to5Google

Cela étant dit, Google a commencé dès janvier à examiner de nouvelles catégories d’applications pour Android Auto. Ces catégories sont toutes liées au grand domaine du transport, mais regroupent des applications de navigations tierces, des services permettant de trouver plus facilement des places de parking ou encore de localiser des points de recharges pour les véhicules électriques. Un peu plus tard, en mars cette fois, Google introduisant son Android for Cars App Library dans Jetpack, ce qui permettait aux développeurs d’avoir accès à cette bibliothèque sous une forme open source.

Aujourd’hui, quelques nouvelles applications ont déjà été déployées à destination d’Android Auto suite à l’ouverture permise par Google. Parmi elles Chargepoint et PlugShare, intéressantes pour les propriétaires de véhicules électriques, y compris en Europe, mais aussi TMap ou encore A Better Route Planner.

En tout, plus de 500 modèles de véhicules actuellement commercialisés sont compatibles avec Android Auto, rappelle Google.

En 2021, les grands trajets en voiture électrique peuvent être soit une formalité, soit un casse-tête. Des outils sont à notre disposition pour anticiper les consommations et les durées de charge, mais peut-on vraiment bien…
Lire la suite

Les derniers articles