Pour permettre à ses abonnés de regarder davantage de séries, Netflix a commencé à tester une nouvelle fonctionnalité pour varier la vitesse de lecture des vidéos en 1,25x ou 1,5x.

Dans la course à l’attention à laquelle sont confrontés les producteurs de séries, les chaînes de télévision, les éditeurs de livre ou les développeurs de jeux, il y a une donnée qui paraît immuable : le temps qu’ont les utilisateurs pour profiter de leurs loisirs. Lorsque les consommateurs n’ont que 3 ou 4 heures par jour pour profiter de leur loisir, il est difficile pour eux de tout regarder, de tout lire et de jouer à tout. Afin de se donner un coup de pouce, Netflix a néanmoins trouvé un semblant de solution.

Idéal pour occuper ses dimanches à binge watcher des saisons entières de séries exclusives. Netflix est arrivé en France en 2014 et est devenu...

3 raisons de télécharger cette application

  • Un large catalogue de films et séries dont de nombreuses exclusivités
  • Des recommandations personnalisées en fonction de vos goûts
  • Jusque à 5 profils pour toute la famille

Comme l’a repéré le site Android Police la semaine dernière, le service de vidéo à la demande a en effet commencé à tester une fonctionnalité sur son application Android pour lire les vidéos, films et documentaires de sa plateforme en accéléré.

Une fonctionnalité uniquement en phase de test

Finalement, le service de streaming a confirmé l’existence de cette fonctionnalité auprès du site spécialisé, mais n’a pas annoncé de déploiement définitif : « Nous travaillons en permanence sur de nouvelles manières d’aider les membres à utiliser Netflix. Ce test permet de faire varier la vitesse à laquelle les gens regardent les contenus sur leur smartphone. Comme nombre de tests, elle pourrait ne pas être implantée de manière permanente sur Netflix ».

Pour rappel, cette option permet de conserver une vitesse de lecture normale, en 1x, mais également de l’accélérer en 1,25x ou 1,5x et même de ralentir la lecture en 0,75x ou 0,5x. Si ce type de fonctionnalité était déjà présent sur des logiciels de lecture de vidéo en local comme VLC, et même sur YouTube, c’est la première fois qu’on le voit apparaître sur un site de sVOD majeur comme Netflix.

Comme l’indique le service de sVOD, rien n’indique donc que cette fonctionnalité passe l’épreuve des tests et qu’elle soit généralisée à tous les utilisateurs.