Facebook reconnaît accéder à votre localisation, même quand vous la désactivez

Facebook sait tout de vous, tout le temps

 

Dans une lettre envoyée à deux sénateurs américains, Facebook admet continuer à traquer ses utilisateurs même lorsque ceux-ci ont refusé sciemment la géolocalisation pour le réseau social.

Les déboires de Facebook se suivent, ne se ressemblent pas, mais semblent bien souvent être provoqués par la politique du réseau social lui-même. Il faut dire que depuis plus d’un an, Facebook est accusé régulièrement de suivre la géolocalisation de ses utilisateurs, même lorsque ceux-ci ont refusé l’option dans leur application.

Alors que les sénateurs américains Christopher Coons et Josh Hawley cherchaient à en savoir davantage sur ces pratiques, ils ont reçu un courrier pour le moins explicite de la part du réseau social, obtenu par le site américain The Hill. Signé par Rob Sherman, responsable de la vie privée chez Facebook, ce courrier admet en fait que Facebook continue à suivre ses utilisateurs à la trace malgré leur refus : « lorsque la localisation est désactivée, Facebook peut toujours comprendre où se trouvent les gens grâce aux informations qu’ils partagent avec leurs activités ou les adresses IP ou autres réseaux pour se connecter. […] En utilisant Facebook, les gens peuvent fournir des informations sur leur localisation… ils peuvent s’enregistrer à un restaurant ou une boutique, ajouter une étiquette de localisation à une photo, ou leurs amis peuvent les taguer dans une publication de géolocalisation ».

« Il n’y a pas de désactivation possible »

Surtout, pour le responsable de Facebook, cette pratique serait en fait intrinsèque à l’économie des réseaux sociaux et nécessaire à la vie de Facebook : « par nécessité, quasiment toutes les publicités cibles des lieux précis, bien que la plupart des publicités ciblent des gens au sein d’une ville particulière ou d’une plus large région ». Une réponse qui est loin de satisfaire les deux sénateurs américains. Pour Christopher Coons, les pratiques de Facebook en matière de protection de la vie privée sont ainsi « insuffisantes et trompeuses », quand Josh Hawley a résumé sur Twitter : « Facebook l’admet, désactivez les services de géolocalisation et ils continueront à suivre votre localisation pour faire de l’argent (en vous envoyant des publicités). Il n’y a pas de désactivation possible. Aucun contrôle de vos informations personnelles. C’est ça la Big Tech. Et c’est pour ça que le Congrès doit prendre des mesures ».

Facebook

Facebook

Les derniers articles

  • PS Now : les jeux ajoutés en décembre 2020

    Sony

    PS Now : les jeux ajoutés en décembre 2020

    01 décembre 202001/12/2020 • 19:05