WeChat vs Trump : nouveau revers pour le président après une énième tentative de blocage

 

Le ministère de la Justice des Etats-Unis a présenté de nouvelles preuves auprès d’une juge californienne visant à interdire une décision antérieure qui autorisait WeChat à être disponible sur les boutiques d’applications. Une demande rejetée par l’intéressée, qui reste sur ses positions après avoir pris la même décision il y a quelques semaines.

WeChat

WeChat se voit encore le droit d’exister sur les boutiques d’applications mobiles aux Etats-Unis

Bis repetita. Si le feuilleton entre l’administration Trump et TikTok a été clôturé en septembre dernier après un accord trouvé in extremis avec Oracle et Walmart, celui de WeChat risque de durer encore plusieurs mois. Car à l’heure actuelle, le gouvernement américain se trouve dans une impasse pour faire interdire l’application aux multiples casquettes – messagerie, service de paiement, d’achat et d’information — appartenant au géant chinois Tencent.

Nouveau camouflet

Pour rappel, le président des Etats-Unis souhaite la retirer des boutiques d’applications mobiles car elle menacerait tout simplement la sécurité du pays. Sans que le gouvernement ne donne à l’heure actuelle de preuves jugées fiables. En septembre, la juge californienne Laurel Beeler a alors rendu une injonction empêchant les USA d’interdire WeChat au sein du territoire, la veille de la date butoir relative au retrait de l’application.

wechat trump marche arriere

Rendez-vous en décembre au cours d’appel // Source : Pixabay – Geralt

Début octobre, le ministère de la Justice a ajouté son grain de sel en faisant appel de ladite injonction : direction la cour d’appel des Etats-Unis à une date encore à déterminer. Sauf qu’entre temps, ce même ministère a présenté de nouvelles preuves auprès de Mme. Beller pour tenter de la convaincre définitivement. En vain. L’intéressée a livré son verdict disponible dans un document officiel, et ne paraît toujours pas convaincue par les nouveaux éléments fournis, relaye The Verge.

Un feuilleton qui dure encore et encore

Toujours dans le collimateur de l’administration Trump, la plateforme WeChat jouera donc son avenir à la cour d’appel des Etats-Unis, puisque le ministère de la Justice s’est une nouvelle fois tourné vers cette juridiction pour essayer de renverser la vapeur. Cette énième passe d’armes n’est pas attendue avant décembre : d’ici-là, WeChat peut continuer d’exercer son activité pour les 19 millions d’inscrits du Pays de l’Oncle Sam.

Les applications de service de messagerie instantanée se bousculent sur Android et iOS. Découvrez notre sélection pour mieux choisir l’application de chat qui vous correspond le mieux, que vous ayez envie de discuter discrètement, de…
Lire la suite

WeChat

WeChat

Les derniers articles

  • Comment profiter de ses jeux PS5 sur une PS4

    Sony

    Comment profiter de ses jeux PS5 sur une PS4

    22 novembre 202022/11/2020 • 16:00