Hier soir avait lieu, en même temps que Samsung, la conférence développeur d’Android. Nous y avons appris l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité pour les développeurs : la possibilité de forcer la mise à jour d’une de leur application.

Hier soir, l’événement le plus suivi ne fut autre que la conférence développeur de Samsung, puisque le constructeur coréen y a dévoilé son premier smartphone pliable en prime d’une nouvelle interface pour ses smartphones et d’améliorations pour Bixby.

Du même temps se tenait la conférence développeur Android, qui a d’ailleurs pointé du doigt que les écrans pliables seraient supportés nativement. Ce n’est toutefois pas la seule bonne nouvelle pour les développeurs.

Meilleur contrôle des mises à jour d’application

En effet, une autre annonce majeure pour les développeurs est la création d’une nouvelle API nommée « In-App Updates ». Réclamée par les développeurs, celle-ci leur permettra de pousser les mises à jour de deux manières.

La première, réservée à un contexte où une mauvaise mise à jour a été déployée et où le développeur souhaite vraiment s’en débarrasser (corriger un bug, apporter un patch de sécurité crucial…), permettra d’afficher un message plein écran à l’ouverture d’une application, bloquant son accès pendant que la dernière mise à jour est téléchargée.

Le second cas de figure est plus flexible et permet de laisser l’application fonctionner pendant que la mise à jour est automatiquement téléchargée en arrière-plan.

Cette nouvelle API permet donc à l’application elle-même d’envoyer un signal au Play Store afin de télécharger une mise à jour, alors que le lieu commun aujourd’hui est que le Play Store est maître de cela. Les développeurs ne peuvent que réaliser un petit « check » pour vérifier que la dernière version est installée, sans aucun contrôle sur le comportement de l’utilisateur.

Google n’a pas précisé quand cette nouvelle API Sera officiellement déployée et se contente d’affirmer que tous les développeurs y auront bientôt accès.

Autres nouveautés

D’autres nouveautés ont été annoncées concernant strictement les développeurs. Ainsi, la dernière version du langage de programmation Kotlin est désormais supportée, tandis qu’Android Jetpack a le droit à de nouvelles fonctionnalités. Le temps de compilation d’Android Studio va également être accéléré et de nouveaux plugins en ce sens sont en cours de développement par Google.

Chrome OS va également avoir le droit à son intégration officielle au sein d’Android Studio au début de l’année prochaine, de manière à pouvoir optimiser les applications Linux au sein du système d’exploitation.