Les États-Unis songent à freiner les mineurs de cryptomonnaies avec une taxe spéciale

 

Le gouvernement du président américain Joe Biden a dévoilé un projet de loi pour taxer à 30 % la consommation d'électricité des mineurs de cryptomonnaies. En cause : la montée des prix de l'énergie et la pollution environnementale que provoque cette activité dans le pays.

Bitcoin, la plus célèbre des cryptomonnaies
Le gouvernement américain veut taxer les mineurs de cryptomonnaies américains de 30 % d’ici à 2024. // Source : Unsplash

Les États-Unis montent au créneau contre les mineurs de cryptomonnaies. Mardi 2 mai, le site de la Maison-Blanche a publié un projet de loi pour taxer à hauteur de 30 % les factures d’électricités des firmes de ce secteur d’ici 2024.

Depuis l’interdiction du minage de cryptomonnaies en Chine en 2021, de nombreuses entreprises ont déplacé leur activité dans le pays, rappelle le média en ligne Engadget… amenant aussi avec elles les retombées négatives de leur surconsommation d’électricité.

Hausses des prix et pollution

C’est ce que met en avant la Maison-Blanche pour justifier cette proposition de nouvel impôt direct, baptisé « taxe DAME » (pour Digital Asset Mining Energy).

En effet, le minage de cryptomonnaies (c’est-à-dire la production de nouvelles « pièces » de cette monnaie virtuelle) consiste à faire tourner nuit et jour les serveurs les plus puissants possibles afin de valider de nombreuses transactions pour être récompensé.

Une activité pratiquée à très grande échelle pour être rentable, au prix d’une énorme consommation d’électricité. Selon une enquête publiée en avril 2023 par le quotidien New York Times, 34 entreprises de cryptominages installés aux États-Unis consomment à elles seules autant d’énergie que 3 millions de foyers américains.

Une surconsommation provoquant des « retombées négatives sur l’environnement » et une hausse des prix de l’énergie dans leur zone géographique touchant « de manière disproportionnée les quartiers à faible revenu et les communautés de couleur », dénonce la Maison-Blanche.

Une taxe inefficace ?

L’objectif de cette taxe est donc annoncé d’emblée par le gouvernement Biden : « Faire payer les cryptomineurs pour les coûts qu’ils imposent aux autres », en augmentant directement leur facture d’électricité de 10 % par an, jusqu’en 2024, au profit de l’État américain.

Une solution malgré tout critiquée depuis son annonce, note Engadget : taxer les émissions de gaz à effet de serre de ces firmes serait plus efficace pour réduire leur pollution, les forçant à consommer plus d’énergies renouvelables. De même, d’autres secteurs d’activité consomment tout autant d’énergie sans être concernés par cette taxe.

Mais pour la Maison-Blanche, ces secteurs provoquent aussi des retombées économiques dans leur zone. De même, elle assure que le cryptominage provoque quand même une hausse des prix de l’énergie, même produite par des ressources renouvelables.

Reste encore à ce que le projet de loi soit validé, conditionné au vote du budget fiscal 2024 des États-Unis d’ici la fin de l’année.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.