Tesla dit non au Bitcoin pour préserver l’environnement

 

Il n’est désormais plus possible de payer sa Tesla en Bitcoin, comme ce fut le cas à partir de début février 2021. Jugée trop polluante par Elon Musk, cette cryptomonnaie constituerait donc un paradoxe par rapport à la mission de Tesla, celle de basculer vers des énergies plus durables grâce aux voitures électriques notamment.

Bitcoin, la plus célèbre des cryptomonnaies

À peine deux mois, ni plus ni moins. Pouvoir acheter sa Tesla avec des Bitcoin n’aura pas duré longtemps, puisque Elon Musk a tout bonnement retiré ce moyen de paiement du configurateur virtuel du constructeur. Cette option avait été ajoutée fin mars 2021, pour le grand bonheur des possesseurs de Bitcoin.

Le Bitcoin, trop polluant pour Elon Musk

Sauf que le patron de SpaceX a rapidement changé son fusil d’épaule. L’intéressé s’est fendu d’une sortie médiatique sur son réseau social fétiche, Twitter, pour expliquer le pourquoi du comment :

Tesla a suspendu l’achat de véhicules via le Bitcoin. Nous sommes préoccupés par l’utilisation croissante des combustibles fossiles pour le minage du Bitcoin, tout particulièrement le charbon, qui a les pires émissions. La cryptomonnaie est une bonne idée à plus d’un titre, et nous croyons qu’elle a un avenir prometteur, mais cela ne peut se faire au détriment de l’environnement.

À plusieurs reprises, le Bitcoin a en effet été critiqué pour ses besoins massifs en électricité. Plusieurs études pointent d’ailleurs du doigt les fortes consommations d’énergies nécessaires pour le minage de cette cryptomonnaie. Pour Cambridge Centre for Alternative Finance (cité par Futura Sciences), la consommation annuelle du Bitcoin correspond peu ou prou à celle de la Norvège.

Une autre estimation signée Bitcoin Energy Consumption Index et relayée par The Verge met sur un pied d’égalité la consommation annuelle du Bitcoin à celle des Pays-Bas. Bref, le sujet n’est pas nouveau et pose ici une véritable problématique environnementale à Elon Musk, pour qui l’empreinte carbone revêt une extrême importance.

À travers Tesla et les voitures électriques, M. Musk tente d’apporter sa pierre à l’édifice dans la réduction des gaz à effet de serre. La voiture électrique pollue moins qu’un véhicule diesel et essence, c’est un fait. Mais il serait contradictoire qu’en parallèle, Tesla contrebalance ses efforts environnementaux au travers d’un Bitcoin jugé trop polluant.

Tesla se laisse du temps

Rien ne dit cependant que cette décision est définitive. Elle pourrait d’ailleurs être temporaire, puisque Tesla compte de nouveau utiliser le Bitcoin une fois que son minage deviendra plus durable. L’entreprise californienne réfléchit également à se tourner vers d’autres cryptomonnaies moins polluantes.

À noter enfin que le cours du Bitcoin a connu une chute de près de 10 % en l’espace de 24 heures, avant de reprendre progressivement du poil de la bête.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles