L’entreprise française Ledger a annoncé qu’elle avait récemment levé 61 millions d’euros en Série B.

Ledger

Pour rappeler rapidement les activités de Ledger, celles-ci consistent en la création de portefeuilles physiques destinés à stocker des cryptomonnaies comme le Bitcoin et l’Ethereum, pour ne citer qu’elles. À ce titre, la startup a vendu plus d’un million de clefs Nano S. Actuellement en rupture de stock, cette dernière fait office de portefeuille physique assurant de ne pas être piraté. Plus généralement, la startup se focalise sur des produits axés sur la cybersécurité permettant d’effectuer des transactions de façon sécurisée. Concernant son système, Ledger met un point d’honneur à se baser sur une solution open source, exploitant ainsi un écosystème ouvert.

La startup n’en est pas à sa première fois, car elle avait déjà levé des fonds à hauteur de 5 millions d’euros l’an dernier. Cette année, les fonds sont de 61 millions d’euros et rassemblent de nombreux investisseurs, dont FirstMark Capital, Cathay Innovation, Korelya Capital.

Déjà présents au capital, CapHorn Invest, GDTRE et Digital Currency Group ont eux aussi investi

Investir dans la recherche et le développement

Présente au CES 2018, Ledger apparait comme une startup à l’avenir prometteur. L’an dernier, elle vendait des dizaines de milliers de clefs Nano S, et voilà qu’aujourd’hui elle a passé le cap du million d’unités vendues. Après le passage d’un tel cap, le français va préparer la création d’une nouvelle solution destinée aux entreprises : Ledger Vault. Créé pour les banques et les groupes d’investisseurs, le produit proposera des services additionnels tels que l’utilisation multicomptes du système.

De façon plus générale, le PDG de Ledger Éric Larchevêque explique que les fonds « seront utilisés pour continuer à investir de manière significative dans la R&D, tout en développant nos opérations et en déployant nos équipes à l’échelle mondiale ».

Aujourd’hui, Ledger est une société de 80 employés situés entre Paris, San Francisco, mais aussi sa ville d’origine Vierzon, dans le Cher.

À lire sur FrAndroid : Introduction aux crypto-monnaies : Bitcoin, Ethereum, DAO, ICO, smart contracts