Un nouveau prix pour Meta (Facebook), mais pas vraiment celui espéré…

Joyeux Noël Facebook !

 

En se basant sur un sondage réalisé annuellement auprès de son audience, Yahoo! Finance élit la pire entreprise de l'année. Un prix décroché en 2021 par le groupe Meta (ex-Facebook). Il se distingue dans le classement par l'inimitié singulière qu'il semble inspirer au public.

Mark Zuckerberg
Mark Zuckerberg, indéboulonnable dirigeant du groupe Meta // Source : Facebook

Chaque année les équipes de Yahoo! Finance passent en revue les firmes les plus influentes pour élire la meilleure société de l’année. Sont alors prises en compte les performances de ces différents groupes sur les marchés, mais aussi leurs réussites durant l’année écoulée. Juste avant les fêtes, le service se charge aussi d’établir un classement des pires entreprises de l’année, en se basant cette fois sur un sondage réalisé auprès de son audience. Si l’on peut critiquer la différence de procédé entre les deux classements, le second permet malgré tout d’avoir une (petite) idée des firmes les moins appréciées du grand public.

Cette année, c’est Facebook, ou plutôt le groupe Meta, qui arrive en tête des pires sociétés de l’année pour 1541 votants. Si Robinhood, Nikola ou encore Alibaba se démarquent aussi dans ce classement de désapprobation, le groupe Meta (Facebook) garde une longueur d’avance. Comme le précise 9to5Mac, c’est aussi lui qui a reçu le plus de votes agrémentés de commentaires (8 %). Des interactions plus nombreuses qui tendent à démontrer une inimitié marquée des visiteurs de Yahoo! Finance pour la firme de Mark Zuckerberg.

Meta peu apprécié du grand public

« Ce qui est particulièrement intéressant à propos de la société anciennement connue sous le nom de Facebook, c’est le nombre et la variété des raisons pour lesquelles les gens ne l’aiment pas. Elle a reçu 50 % de votes de plus que le deuxième du classement, le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, non pas pour une infraction unique, mais pour une série de griefs émanant de groupes de personnes divers — qui n’ont peut-être pas grand-chose d’autre en commun », détaille Yahoo! face aux résultats de son sondage.

« Un votant a déclaré que Facebook pourrait se racheter en reconnaissant ses erreurs et en présentant des excuses pour ce qu’il a fait, ou en faisant don d’un « montant considérable » de ses bénéfices à une fondation afin d’aider à réparer les dommages causés », lit-on. « D’autres personnes ont vu le rebranding de Meta comme une tentative cynique de changer la donne », explique également Yahoo, avant d’ajouter que certains lecteurs estiment néanmoins que ce changement reste intéressant et qu’il pourrait permettre de rompre avec le modèle classique et vieillissant des médias sociaux.

Dans l’ensemble, cette mauvaise réputation fait suite aux trop nombreuses casseroles traînées par le groupe Meta. Récemment, on apprenait par exemple que ce dernier avait caché un rapport embarrassant quant à la désinformation sur ses plateformes. Il est également accusé de ne pas en faire assez pour réduire le harcèlement sur Facebook et Instagram, mais aussi de nuire à la concurrence dans le cadre de son rachat de Giphy.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles