Chrome OS : Google officialise l’arrivée des applications Linux

 

Nous l’avions déjà repéré, c’est désormais officiel. Les applications Linux arrivent sur Chrome OS et les Chromebook, à commencer par le Pixelbook avant un déploiement plus large.

Avant que la Google I/O 2018 ne batte véritablement son plein, nous permettant d’observer les futurs changements de l’écosystème Google, les plus observateurs analysaient le moindre changement de code des produits du développeur.

Beaucoup de remue-ménage a été observé sur Chromium au cours de cette période, avec notamment l’arrivée des applications Linux sur Chrome OS. Cette information a enfin été officialisée lors de l’événement.

Les applications Linux arrivent sur les Chromebook

Google a en effet officiellement lancé la bêta de ce service, qui n’est pour le moment disponible que sur le Pixelbook en mode développeur. Mieux : nous avons appris plus en détail comment celui-ci fonctionnerait.

Les applications Linux seront lancées dans leur propre machine virtuelle (VM), ce qui permettra de ne pas compromettre la sécurité du système. Ces applications auront tout de même accès à l’espace de stockage du système.

Surtout, leur intégration est native : il est possible de lancer des applications à partir de votre liste, comme vous le feriez pour n’importe quelle autre, sans plus d’effort. Leur présentation s’adapte également à l’environnement Chrome OS, grâce à l’utilisation du thème GTK Adapta.

Quelques limitations tout de même

Tout n’est bien sûr pas encore parfait. Pour le moment, la fonctionnalité est toujours en cours de développement et bien uniquement compatible avec le Pixelbook.

D’autres Chromebook seront concernés à l’avenir, mais le support des applications Linux requiert tout de même le kernel Linux en version 4.4 ou plus. Qui plus est, l’accélération GPU n’est toujours pas supportée : n’espérez pas jouer grâce à cette solution.

Elle sera toutefois supportée à l’avenir, et les plateformes ARM pourraient aussi profiter des applications Linux sur le long terme. Il s’agit en tout cas d’un pas de géant en plus pour la plateforme, qui a désormais un univers applicatif très large pour être viable pour de nombreux types d’utilisateurs.

Chrome OS, meilleur OS des appareils nomades ? En toute discrétion, la révolution approche

Les derniers articles