L’institut de recherche de Samsung, le SAIT, a récemment présenté un nouveau type de batterie. Le lithium-ion s’associe ici à des « boules de graphènes » permettant de recharger complètement une batterie en 12 minutes, sans s’approcher de températures dangereuses.

Les deux points les plus importants d’un smartphone pour le commun des mortels ne sont autres que ses capacités photo, et son autonomie. Si le premier continue d’évoluer à bon train, c’est loin d’être le cas du deuxième.

Et pour cause : les batteries sont en manque d’innovation technologique. Le lithium-ion a atteint ses limites, et il devient impératif de trouver une nouvelle technologie de batterie. En attendant, quelques petites astuces prometteuses pourraient pointer le bout de leur nez.

Le SAIT présente sa nouvelle batterie

L’institut de recherche de Samsung, le SAIT (Samsung Advanced Institute of Technology), a dévoilé aujourd’hui sa nouvelle technique pour améliorer les batteries lithium-ion. Celle-ci est plus que prometteuse puisqu’elle n’est pas coûteuse à déployer, et peut permettre de rechanger intégralement une batterie en 12 minutes.

Pour réussir cela, l’équipe a créé un moyen de produire en masse des boules de graphène « semblables à du pop-corn ». Celles-ci sont utilisées dans ces nouvelles batteries aussi bien en couche de protection de l’anode que matériau de cathode, et permettent un gain de 45% de capacité, 5 fois moins de temps de recharge et une température stable à 60°C.

Smartphones et voitures sont concernés

Son In-hyuk, meneur de cette recherche pour le SAIT, a déclaré :

Nos travaux permettent de synthétiser massivement un matériau composite en graphène multitâche à moindre coût. Du même temps, nous avons été capables d’améliorer considérablement les capacités des batteries lithium-ion dans un environnement où le marché des appareils mobiles et des voitures électriques est en forte croissance. Notre engagement est de continuer d’explorer et développer des technologies de batterie secondaire en accord avec ces tendances.

L’institut est actuellement en train de déposer le brevet de cette nouvelle technologie auprès des autorités coréennes et américaines. Si rien n’indique qu’elle puisse être exploitée rapidement sur le marché, elle représente un bel espoir pour les batteries de ces prochaines années.

À lire sur FrAndroid : De nouvelles batteries Lithium-Ion incombustibles