Connu pour son offre en SoCs entrée et milieu de gamme, le taïwanais MediaTek vient d’annoncer une nouvelle lignée de puces avant tout pensées pour le jeu. Elle s’articule pour l’heure autour des Helio G90 et G90T. Ces deux nouvelles références pourraient contribuer à l’introduction sur le marché d’un plus grand nombre de smartphones gaming à prix rabotés.

Crédit : MediaTek

Avec ses Helio G90 et G90T, MediaTek compte poursuivre ses efforts à destination d’un marché qu’il connait bien, celui des appareils abordables. Seulement cette fois, le fabricant s’attaque au domaine porteur des smartphones conçus pour les joueurs. Au travers de ses nouvelles puces, gravées en 12 nm, MediaTek souhaite proposer de belles performances et une excellente connectivité : deux secteurs primordiaux pour jouer dans de bonnes conditions sur mobile. En l’état, l’initiative de MediaTek pourrait mener à une généralisation des smartphones Gaming à prix contenus. Un secteur qui a notamment de l’avenir en Chine, où l’intérêt pour le jeu sur mobiles est particulièrement fort.

Des processeurs à huit cores, capables de supporter jusqu’à 10 Go de RAM

D’un point de vue technique, les Helio G90 et G90T de MediaTek utilisent 8 cores Cortex-A55 / Cortex-A76 (la répartition des cores n’est pas encore précisée par la marque), cadencés à 2,05 GHz. Les deux SoCs embarquent en outre une partie GPU Mali-G76, un modem 4G LTE Cat. 12 et 4 x 4 antennes MIMO (entrées multiples, sorties multiples).

D’après Android Police, l’Helio G90 est par ailleurs capable de supporter jusqu’à 10 Go de mémoire vive LPDDR4x et un capteur photo de 64 Mpx. Dans le cadre d’un appareil doté de deux modules photo dorsaux, le SoC de MediaTek se limite par contre à 16 et 24 Mpx « seulement ». Le support de Google Assistant et d’Alexa, l’assistant personnel d’Amazon, est aussi évoqué.

Une transition fluide entre Wi-Fi et 4G

La puissance de ces nouvelles puces permet à MediaTek d’avoir recours plus librement à l’intelligence artificielle, qui s’inscrit ici dans le cadre de ce que le constructeur surnomme la « HyperEngine Game Technology ». Cette technologie permet notamment au modem de passer spontanément et sans coupure d’une connexion WiFi à une connexion cellulaire, mais aussi de switcher facilement entre les bandes 2,4 et 5 GHz (si ces dernières sont proposées par le réseau environnant). Par ce biais, la marque évoque une baisse de 22% de la latence.

La gamme G90 de MediaTek profite enfin d’une technologie permettant — entre autres — de réduire le temps de réponse des commandes tactiles. Le support du standard HDR10, pour un affichage plus chatoyant, est également d’actualité.