COVID-19 : en difficulté, Qualcomm prévoit une baisse massive des ventes de smartphones

« Et tout à coup... c'est le drame »

 

Qualcomm a dévoilé son bilan pour le premier trimestre 2020. L'occasion pour le fondeur américain de faire le point sur l'état du marché du smartphone à l'heure du COVID-19 et de faire part de ses prévisions (pessimistes) pour le deuxième trimestre qui s'annonce.

Qualcomm dresse des perspectives assez sombres pour le marché des smartphones sur le troisième trimestre 2020…

Qualcomm sauve en partie les meubles, mais le marché du smartphone pique bel et bien du nez suite à l’apparition du COVID-19. Le géant américain des SoC à basse consommation pour mobile a dévoilé ce 29 avril son bilan financier pour le premier trimestre 2020. S’il parvient à battre ses prévisions en dépit d’une baisse de 21% de la demande de smartphones sur cette période, Qualcomm se montre réaliste pour la suite. Le groupe revoit ainsi à la baisse ses prévisions pour le second trimestre 2020 tout en prédisant cette fois une baisse de 30% des expéditions de mobiles sur les trois prochains mois.

Un revenu net en chute libre chez Qualcomm,

Pour le premier trimestre, Qualcomm affiche ainsi 5,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires (en lieu et place des 5,02 milliards initialement prévus) mais doit se contenter de seulement 468 millions de dollars de revenus nets. C’est 29% de moins que l’année dernière sur la même période, note The Verge. Une perte que Qualcomm prend visiblement très au sérieux. Au-delà de simplement revoir à la baisse ses objectifs pour le Q3 2020, le fondeur dresse une liste des facteurs qui pourraient avoir un impact sur les ventes de smartphones à moyen terme.

Parmi ces facteurs, Qualcomm estime que la confiance du consommateur, qui a un impact direct sur les ventes, sera liée à la manière dont les gouvernements à travers le monde mettent en place des politiques capables d’endiguer la progression du virus. Bien entendu, la demande pour de nouveaux smartphones vendus par des clients de Qualcomm aura aussi une conséquence sur les futurs résultats du groupe, au même titre que l’état global de la chaîne d’approvisionnement en équipements sans-fil (sur lesquels Qualcomm compte aussi beaucoup pour remonter la pente).

La 5G en bouée de sauvetage ?

D’autres facteurs, qui n’ont cette fois rien à voir avec le COVID-19, pourraient également avoir un impact sur les résultats du géant californien, comme sa dispute avec Huawei sur certains brevets, sa dépendance à « un petit nombre de clients et de licences » ou encore le déploiement (parfois lent) du nouveau réseau cellulaire.

Qualcomm n’en revoit pas pour autant ses prévisions en matière de 5G et espère ainsi voir s’écouler entre 175 et 225 millions de smartphones 5G cette année… malgré l’épidémie. De quoi permettre au groupe, leader sur le secteur des modems 5G, de limiter potentiellement la casse en profitant de l’intérêt suscité chez les constructeurs par le nouveau réseau mobile.

Les derniers articles