Après le site, les tablettes, et une galaxie de produits Tech en tout genre, Amazon pourrait devenir un opérateur mobile aux États-Unis. La firme serait intéressée par le rachat d’un acteur MVNO.

Être opérateur télécom a ses avantages. Si l’investissement sur le développement réseau a un coût certain, la manne promise par les abonnements de ses utilisateurs est alléchante et plutôt « facile » à obtenir.

Il n’est donc pas étonnant que certains grands acteurs, Google par exemple, s’intéressent à ce marché. Si l’on en croit les informations de Reuters, l’un des plus grands serait tenté de s’y lancer.

Amazon pourrait racheter le MVNO Boost

Et il ne s’agirait de nul autre qu’Amazon, le service américain que l’on connaît pour ses tablettes Fire, ses liseuses, ses dongle TV connectés, son magasin en ligne, ses drones de livraison… mais aussi son smartphone loupé. Plutôt que de retenter l’aventure côté constructeur, il lorgnerait sur le rachat de Boost, un MVNO américain dont l’opérateur Sprint cherche à se séparer afin que sa fusion avec T-Mobile soit validée.

Selon deux sources du journal, Amazon réfléchirait en effet à racheter cette partie de l’activité Sprint pour une raison très simple : elle lui permettrait d’accéder au réseau T-Mobile pendant au moins 6 ans. De même, le grand magasin en ligne chercherait à acquérir quelques bandes de fréquence.

Amazon Mobile pour un nouveau service en plus

Mais pourquoi Amazon chercherait à avoir à sa disposition un réseau mobile ? Pour le moment, impossible de le déterminer vraiment, mais il ne serait pas impossible que l’entreprise cherche à créer ses propres abonnements. Après tout, Amazon lance régulièrement de nouveaux services dans sa gamme Prime, et ne cesse de multiplier les terrains sur lesquels ils sont disponibles.

Plutôt que de conquérir la mobile par le matériel, Amazon aurait peut-être choisi de se lancer dans le service ; cela reste son cœur de métier après tout. Ceci étant dit, il est tout de même possible que ce réseau soit destiné à d’autres services, potentiellement ses appareils Echo déjà capables de lancer des appels. Nous suivrons cela avec une curiosité non feinte, tant l’arrivée d’Amazon sur le marché des télécoms pourrait bousculer les choses.