Apple a fait savoir que ses iPhone n’intégreraient plus de modem Intel à moyen terme. Un nouveau coup dur pour le spécialiste du processeur.

Intel poursuit sa déroute. Après avoir abandonné le marché des objets connectés et de la réalité mixte, avoir perdu sa place de leader face à Samsung, et voir à la fois le retour d’AMD sur son marché, mais aussi l’arrivée de Qualcomm, Intel doit faire face à une nouvelle déconvenue.

Apple sur le point de lâcher Intel

À la fin du mois de juin, Bloomberg Technology rapportait qu’Apple était sur le point de changer de prestataire pour ses modems 4G intégrés à l’iPhone. En guerre juridique avec Qualcomm, la marque à la pomme a choisi d’intégrer des modems 4G Intel depuis l’iPhone 7 sur les modèles GSM. Ceux-là mêmes qui sont vendus en Europe. Ce choix se traduisait malheureusement par une baisse des performances réseau.

Cela ne signifie pas pour autant qu’Apple retournerait chez Qualcomm. Le fabricant serait plutôt en négociation avec MediaTek, troisième acteur du secteur.

Intel confirme en partie

Calcalist a pu obtenir la confirmation qu’Intel ne fournirait plus ses composants Wi-Fi et le Bluetooth dès 2020 pour les appareils mobiles Apple. Intel va donc cesser le développement de la prochaine génération Sunny Peak, et séparer l’équipe d’ingénieurs sur le projet. Les journalistes n’ont toutefois pas obtenu plus d’informations concernant la perte du marché des modems 4G.

Reste à savoir quel fournisseur Apple va sélectionner pour ses futurs modems 5G. Intel aura fort à faire pour convaincre le fabricant californien.