Apple Card est la nouvelle carte bancaire lancée par Apple afin de simplifier tous vos paiements. C’est également le signe que la firme à la Pomme veut devenir une banque à part entière.

Des rumeurs l’avaient laissé entendre et c’est maintenant officiel. Apple lance sa propre carte bancaire en collaboration avec Goldman Sachs et Mastercard : Apple Card. Celle-ci existe à la fois dans l’application Wallet sur iOS et en format physique.

De cette manière, vous pouvez payer avec un iPhone dans tous les endroits du monde où Apple Pay est accepté. Mais si vous allez dans un pays ou une boutique où ce service de paiement mobile n’est pas disponible, vous pouvez utiliser la carte bancaire physique.

Dans sa version physique, la carte Apple Card ne logera qu’une puce et l’inscription de votre prénom et nom de famille. Autrement dit, elle n’affiche pas le numéro de carte bancaire, ni le code CVC ni votre signature, ni aucune date d’expiration.

Du côté de l’application mobile, Apple Card offre une plateforme de chat « très facile à utiliser » pour contacter le support client. En plus de cela, le service promet de faciliter la consultation de vos relevés bancaires dont certaines lignes sont parfois difficiles à comprendre puisqu’elles sont composées essentiellement d’une suite de chiffres et de lettres sans logique apparente.

Grâce à du machine learning, Apple Card va simplifier cette lecture en affichant plus clairement quel commerçant a prélevé de l’argent. Évidemment, vous profitez d’un tableau de bord pour avoir un meilleur contrôle de vos dépenses et de vos plafonds.

Système de récompenses

Pour vous inciter à utiliser Apple Card, la firme de Cupertino a mis en place Daily Cash, un système de récompenses qui vous livre une petite somme d’argent à chaque fois que vous réalisez un achat avec la carte.

Ainsi vous gagnez 3 % du montant de votre achat pour chaque course passée sur un service Apple, 2 % du montant de chaque achat avec Apple Pay et 1 % pour tous les achats avec la carte physique.

Vie privée et zéro frais bancaires

Apple promet une grande sécurité de vos données bancaires puisqu’elles sont toutes traitées directement sur l’iPhone et non stockées dans les serveurs de l’entreprise. « Apple ne sait pas ce que vous avez acheté, où vous l’avez acheté et combien vous l’avez payé. »

Par ailleurs, la Pomme promet de ne prélever aucuns frais bancaires.

Disponibilité

Apple Card sera disponible aux États-Unis dès cet été.

À lire sur FrAndroid : Apple Pay, Google Pay, Paylib, Samsung Pay : comment payer avec son téléphone