L’iPod Touch d’Apple a signé son retour et, sans mauvais jeu de mots, il est temps de le démonter. Comme souvent, c’est iFixit qui s’en charge, et ils ne sont pas satisfaits.

Les produits Apple sont bien souvent proposés à un prix assez élevé, mais cet iPod Touch pointe à seulement 199 euros. Les changements presque imperceptibles face à son prédécesseur, de 4 ans son aîné, et ses caractéristiques qui commencent à prendre de l’âge ne seraient pas les seules raisons de ce prix « bas ».

iFixit, site spécialisé dans la réparation d’appareils technologiques, s’est chargé de démonter cet iPod et en a tiré une théorie sur son prix : rendre l’appareil difficile à réparer pour que le propriétaire dépense plus pour le sauver.

Un design interne sous le signe du blocus

Ce qui peut rendre un appareil difficile à réparer, c’est lorsque l’on met plusieurs pièces sur un seul bloc. On se retrouve alors dans une quasi-impossibilité de changer une pièce sans devoir changer les autres également. C’est exactement ce qu’il se passe dans le baladeur MP3 du constructeur.

Par exemple, la carte mère est soudée à la batterie par le câble de connexion, ce qui rend son remplacement fastidieux. La prise Jack 3,5 mm est quant à elle soudée sur la même partie que le haut-parleur. Une réparation compliquée, mais quand même pas impossible qui lui offre une note de 4 sur 10 selon le site de référence de la réparation d’appareils.

Selon iFixit, cela pourrait avoir une raison totalement pécuniaire. L’iPod Touch cible principalement les jeunes, des utilisateurs qui peuvent être moins regardants sur le soin apporté à leurs appareils. Ainsi, un appareil payé à un prix moindre pourrait rapporter de l’argent grâce aux réparations qui, assez compliquées pour certaines, pourraient obliger le propriétaire à aller directement chez Apple plutôt qu’un réparateur tiers ou à tenter lui-même la réparation…