Le marché des tablettes perd un de ses membres. Asus a décidé de ne plus en produire et coupe toute activité pour la gamme Zenpad. Une décision due à la difficulté croissante de s’imposer sur ce marché de plus en plus fermé.

2011, Asus annonce l’Eee Pad Transformer, une tablette hybride tournant sous Android 3.0 Honeycomb. À cette époque, les tablettes tactiles étaient le nouveau gadget à la mode dans le monde de la technologie. Avec l’iPad qui devenait la référence du domaine, Asus avait voulu se démarquer avec un produit mi-tablette mi-ordinateur.

Ses résultats avaient surpris et Asus a donc pu enchaîner sur la Transformer 2 un an plus tard puis a continué à lancer différentes tablettes au fil des années. Mais voilà, toute belle histoire à une fin (sauf « L’Histoire sans Fin ») et Asus, comme nombre de ses concurrents, a commencé à voir ses ventes ralentir au point de ne plus trouver d’intérêt à continuer sur ce marché.

Un marché qui s’est refermé sur lui même

Quand on dit tablette, on pense directement à l’iPad, la tablette d’Apple a la mainmise sur ce marché, bien plus que l’iPhone l’a sur celui des smartphones. Pionnière dans le domaine, elle n’a cessé de dicter les directions que prendrait le marché et n’a jamais vraiment été inquiétée par qui que ce soit en termes de ventes.

Seuls 3 concurrents lui ont causé un minimum de tort au fil du temps. Premièrement, la Google Nexus 7 2013. Avec son prix agressif, elle avait réussi à séduire de nombreux utilisateurs. Son côté compact pour une tablette lui avait permis d’être adoptée par beaucoup comme une liseuse « améliorée », avant que Google ne parvienne pas à continuer sur cette lancée avec ses tablettes. Cette Nexus 7, clin d’œil du destin oblige, était fabriquée par Asus.

Les deux autres concurrents sont encore présents sur le marché avec tout d’abord les Samsung Galaxy Tab. La firme coréenne essaie encore et toujours de prendre une part de marché à Apple avec des tablettes dans différentes gammes de prix. Mais là encore, malgré un nombre satisfaisant de ventes, l’iPad n’était pas inquiété par les ardoises de Samsung.

Enfin la dernière des « grands » concurrents est la tablette Kindle d’Amazon. Bien moins performante que les Galaxy Tab ou que l’iPad, elle veut s’imposer par un concept qui se rapproche plus de la Nexus 7 : une liseuse améliorée à petit prix. Mais contrairement à la tablette de Google, le prix était bien plus agressif, Amazon misant sur des bénéfices venant des contenus qui seront consommés depuis la tablette comme des livres ou des films. Elle continue à se vendre à un nombre honorable, mais comme d’habitude, l’iPad la regarde de haut.

Une sage décision

Asus n’avait plus rien à faire sur le marché des tablettes. Après avoir lutté durant des années, le Taïwanais tire sa révérence, non sans avoir lutté. 8 ans de bons et loyaux services, de réussites et d’échecs, voilà ce que l’on retiendra de l’aventure des tablettes Asus, regroupées sous la gamme Zenpad depuis 2015.

Il se retire d’un marché qui n’est presque plus accessible pour aucun nouvel acteur et où Apple et son iPad semblent intouchables. Reste à savoir ce que deviendra ce marché…