Une bonne nouvelle et une très mauvaise nouvelle pour les voitures électriques de Citroën

Un pas en avant, un pas en arrière

 

L'avenir de la mobilité est électrique, et Citroën avance dans cette direction en rendant les véhicules électriques plus séduisants. Cependant, cette progression est tempérée par un choix controversé qui pourrait atténuer les progrès réalisés.

Citroën ë-C4 X // Source : Frandroid

Le passage à l’électrique a été entravé par divers facteurs, notamment l’autonomie limitée des batteries et le temps de charge. Heureusement, ces problèmes ont été progressivement surmontés avec l’amélioration des technologies de batterie, l’augmentation de la vitesse de charge et la croissance du réseau de bornes de recharge.

Au-delà des progrès en matière de batterie et de recharge, les planificateurs intégrés dans les véhicules jouent un rôle essentiel. En calculant les trajets en tenant compte de l’autonomie restante, de la consommation et des bornes de recharge disponibles, ces outils ont rendu la conduite électrique plus simple.

L’arrivée d’e-ROUTES par Citroën : une étape positive

Citroën prend enfin des mesures pour suivre cette tendance avec l’application e-ROUTES, qui sera déployée sur les ë-C4 et ë-C4 X dès octobre. Cette application représente une avancée significative dans la facilitation de la conduite électrique.

L’application e-ROUTES by Free2move Charge offre des solutions de planification fiables et personnalisées.

Source : Citroën / Montage : Frandroid

En s’appuyant sur un algorithme de routage avancé et une analyse en temps réel des données du véhicule, elle permet une gestion évolutive en temps réel des trajets et de la recharge.

Malgré ces progrès, Citroën a choisi de rendre e-ROUTES payant, incluant l’application dans le Pack CONNECT PLUS disponible pendant 12 mois pour les nouveaux acheteurs de ë-C4 et ë-C4 X. Cette décision est d’autant plus décevante que des applications gratuites comme ABRP et Chargemap offrent des services similaires.

Un pas en avant, un pas en arrière

Le groupe Stellantis, propriétaire de Citroën, est déjà en retard en matière d’infodivertissement, surtout comparé à des marques comme Tesla, Renault (Google Automotive) et Volvo (Google Automotive).

L’initiative de Citroën avec e-ROUTES est donc aussi encourageante que décevante. En facilitant la planification des trajets électriques, elle représente une avancée significative. Mais en rendant ce service essentiel payant, Citroën risque de saper l’enthousiasme autour de cette avancée. À l’heure où l’adoption des véhicules électriques est cruciale, il est regrettable de voir des pratiques qui pourraient entraver plutôt qu’encourager ce mouvement vers un avenir plus propre et plus durable.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.