Comment Xavier Niel a dopé le cours de l’action Iliad avec 1,3 milliard d’euros

Un tour de passe-passe revigorant

 

Xavier Niel, patron d'Iliad (maison mère de Free) s'était engagé à augmenter drastiquement sa participation au capital de sa firme. C'est chose faite. A l'issue d'un tour de passe-passe revitalisant pour le cours de l'action du groupe en bourse, le magnat français des télécoms en contrôle désormais 70%.

Racheter massivement des actions Iliad pour permettre au groupe de temporiser sur les marchés et stabiliser le cours de son action en bourse. C’était le pari de Xavier Niel : un pari en deux étapes entamé mi-janvier avec une offre publique de rachat d’actions (Opra) pour 1,4 milliard d’euros, puis complété avec une augmentation de capital pour un montant semblable, finalisée ce lundi. Pour cette seconde étape, le patron d’Iliad a donné de sa personne en rachetant pas moins de 92% des 12 millions de titres proposés par le biais de sa société HoldCo II (qu’il contrôle à 100%). Une opération qui permet à l’intéressé de détenir in fine 70% des actions d’Iliad (contre 52% auparavant).

1,3 milliard d’euros, l’investissement massif de Xavier Niel pour stabiliser Iliad

Le reste des titres disponibles a pour sa part été acquis par plusieurs actionnaires ayant décidé d’emboîter le pas de Xavier Niel en achetant 940 888 actions nouvelles, pour 120 euros pièce. Soit un peu moins de 2% du capital d’Iliad, notent Les Echos.

Pour acheter 92% des 12 millions d’actions en vente, le patron d’Iliad a puisé directement dans ses propres caisses les 1,3 milliard d’euros nécessaires. L’investissement est colossal, mais sera (partiellement) compensé par un dividende estimé à 108 millions d’euros par an. Il permet aussi et surtout à Xavier Niel d’envoyer un message : celui de sa confiance totale dans la stratégie adoptée par Iliad en dépit des turbulences traversées par le groupe depuis près de deux ans — période durant laquelle la maison mère de Free a vu le cours de son action plonger sous la barre des 100 euros. Une première depuis l’entrée de l’opérateur sur le marché en 2012, due en grande partie à une concurrence qui s’est entre temps raffermie… suffisamment pour provoquer un effritement notable du nombre de ses abonnés.

Reste à savoir si le pari de Xavier Niel est un pari gagnant. En l’état, les indicateurs semblent revenir peu à peu au vert, avec le retour d’une action Iliad à plus de 120 euros après l’offre publique de rachat d’actions, plus tôt en janvier. Un léger recul (-1,5%) était toutefois à noter ce lundi 27 à l’ouverture de la Bourse, juste après l’augmentation de capital, pointent les Echos. Un léger recul, certes, mais bien loin des chutes vertigineuses enregistrées avant les manœuvres visiblement salvatrices de Xavier Niel. Affaire à suivre.

Les derniers articles

  • Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    Microsoft

    Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    15 février 202015/02/2020 • 11:00