Le groupe Iliad (Free) vient d’annoncer les résultats de son troisième trimestre d’activité, des résultats encourageants. En marge de cette annonce, Iliad et Xavier Niel ont présenté un projet d’offre publique de rachat d’actions (« OPRA ») d’un montant de 1,4 milliard d’euros.

Iliad (Free) vient de publier ses derniers résultats qui concernent le troisième trimestre. Après une mauvaise année 2018, avec une baisse conséquente du nombre d’abonnés fixe et mobile, Free renoue en partie avec la croissance. En effet, il y a 32 000 nouveaux abonnés fixe (dont 210 000 recrutements sur la fibre) au 3ème trimestre, et 147 000 abonnés recrutés sur le Forfait Free 4G illimitée. Malheureusement pour Free Mobile, on note tout de même un recul de 18 000 abonnés. En Italie, où Iliad s’est lancé en mai 2018, Iliad Italie enregistre 700 000 recrutements nets.

En France, Iliad note que le marché est toujours très concurrentiel, mais toutefois moins agressif qu’il y a un an. Le chiffre d’affaires annoncé est en croissance sur le 3ème trimestre 2019, en hausse de 3,3 % à 1 229 millions d’euros, il s’établit à 3 660 millions d’euros sur les 9 premiers mois de l’année (+2,1 % par rapport à la même période en 2018).

Free vise 25 % des parts de marché du secteur mobile en France (22,1 % actuellement), l’objectif est d’avoir 25 000 sites actifs en 2024 contre 14 000 actuellement. Avec 2 000 nouveaux sites déployés en 2019, Free va donc devoir redoubler d’effort. L’autre objectif est d’atteindre 80 % d’abonnements sur le forfait Free 4G illimitée en 2024.

Forfaits mobiles illimités et Fibre optique

Free a deux objectifs très simples à comprendre : encourager les utilisateurs à souscrire au forfait Free 4G illimitée (19,99 euros/mois) au lieu du forfait à 2 euros/mois en améliorant son réseau mobile. Cette stratégie est également appuyée par une baisse des prix, comme nous avons pu le voir avec le forfait Free 50 Go (9,99 euros/mois pendant 12 mois). Mais cela va surtout passer par l’amélioration de la qualité du réseau et évidemment la couverture mobile, sans oublier l’arrivée de la 5G dont le lancement se profile pour 2020.

Les meilleurs forfaits sans engagement

Prixtel - Le complet

10 décembre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

5 Go - 50 Go

4,99€
RED SFR Forfait 4G - 60 Go

09 décembre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

60 Go

12€

15€

Série limitée B&You - 50 Go + Week-end

18 décembre

Appels illimités

SMS/MMS illimités

50 Go

14,99€
Voir tous les forfaits

Concernant le marché du fixe, l’objectif est de recruter massivement sur la fibre optique — étant donné que de plus en plus de foyers sont désormais éligibles au très haut débit. Ce recrutement dans la fibre optique est appuyé par la box premium Freebox Delta, mais de nombreuses rumeurs évoquent une Freebox plus accessible sous Android TV qui serait annoncée d’ici la fin de l’année 2019.

Une OPRA pour gagner en sérénité

Iliad et son fondateur Xavier Niel ont également annoncé un projet d’Offre Publique de Rachat d’Actions (« OPRA ») d’un montant de 1,4 milliard d’euros. 11 666 666 actions (19,7 % du capital) vont donc être achetées au prix de 120 euros par action (contre 95 euros au cours actuel). Une opération garantie par Xavier Niel, elle n’affectera donc pas directement l’endettement du groupe.

Une offre publique de rachat d’actions (OPRA) est une opération financière par laquelle une société rachète ses propres actions en bourse afin de les annuler.

Le rachat d’actions est une pratique courante des entreprises cotées sur les marchés financiers. L’intérêt est pour Iliad de limiter la dispersion de son capital et de mieux contrôler son actionnariat. Cela diminue également les risques d’être victime d’une opération de rachat hostile. C’est également une bonne nouvelle pour les salariés, dans le cadre de plans de participation ou des programmes de stock-options, pour les inciter à s’invertir dans l’entreprise.

Quel est le meilleur opérateur mobile, Bouygues, Free, Orange ou SFR ?