Pixel 6 : Google promet de « repousser les limites » grâce à ses investissements technologiques

Push it to the limit

 

Sundar Pichai a pris la parole sur le futur d'Android et laisse entrevoir de grandes nouveautés pour les Pixel 6.

Rendu du Pixel 6 par Jon Prosser

Rendu supposé du design du Pixel 6 // Source : Jon Prosser

Les grosses entreprises ne connaissent pas la crise. Sur le deuxième trimestre 2021, les GAFAM ont battu des records de bénéfices et engrangé des millions de dollars. Comme toujours, c’était pour les CEO de ces grands groupes de prendre la parole et de s’exprimer face à leurs investisseurs pour dresser un bilan de la période écoulée, mais aussi de dépeindre rapidement les projets à venir dans les prochains mois.

Android 12 central dans l’écosystème Google

Du côté de Google, Sundar Pichai a évoqué de nombreux sujets, depuis le moteur de recherche et l’intelligence artificielle aux voitures autonomes de Waymo en passant par les solutions cloud et YouTube. Mais c’était aussi l’occasion pour lui d’évoquer Android 12, dont la bêta a été lancée un peu plus tôt dans l’année.

Il est donc revenu sur les nouveautés de cette mise à jour, en indiquant au passage qu’Android 12 sera central pour les appareils de Google. Sundar Pichai se dit d’ailleurs excité par le nouveau line-up prévu cet automne, à savoir les Pixel 6 et 6 XL (ou 6 Pro). « Ils serviront de vitrine à Android 12 et à certains des profonds investissements technologiques qui nous aident à repousser les limites ».

WhiteChapel, un tournant important pour les Pixel

Malgré l’échec de Soli sur les Pixel 4, Google compte donc continu à proposer des technologies maison sur ses smartphones et selon les rumeurs, il faudrait regarder pour cela le SoC de cette nouvelle gamme de téléphones. Contrairement aux années précédentes, Google n’aurait pas fait appel à Qualcomm pour s’en occuper, mais aurait développé sa propre puce, à l’instar d’Apple. Nom de code : WhiteChapel.

Si cette annonce est particulièrement liée à Android 12, ce n’est pas pour rien. En reprenant ainsi le contrôle de son matériel, Google sera plus apte à parfaitement gérer son écosystème et le lien hardwaresoftware. À en croire certains, cela permettrait notamment à Google de proposer un suivi logiciel pouvant aller jusqu’à 5 ans alors qu’il est généralement limité à 3 ans actuellement. De quoi enfin rattraper l’iPhone sur ce point.

Bien sûr, Sundar Pichai pourrait également penser à d’autres investissements, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle et de l’imagerie computationnelle. On attend après tout un regain de qualité pour l’appareil photo des Pixel 6.

Tout cela, nous le découvrirons cet automne, certainement à la fin du mois de septembre, lors de la présentation officielle des Pixel 6.

Les derniers articles