Google veut faciliter la reconnaissance vocale en français pour les personnes en situation de handicap

 

Le projet Euphonia de Google, visant à travailler sur la reconnaissance vocale de personnes souffrant d'un trouble de la parole, s'invite en France.

Project Relate_ An Android app for people with speech impairments 0-6 screenshot
L’application du projet Relate de Google // Source : Google

Depuis plusieurs années, Google travaille sur des projets pour simplifier le quotidien de personnes en situation de handicap. En 2019, on avait ainsi découvert le projet Euphonia, un programme visant à améliorer la précision de la reconnaissance vocale pour les personnes souffrant de troubles de la parole. Celui-ci est mené par Dimitri Kanevsky, né en Russie et ayant perdu l’ouïe dès l’âge d’un an. Ce handicap a rendu très difficile son apprentissage de la langue et son articulation s’avère laborieuse avec des modulations sonores très importantes.

Des heures d’enregistrement

Le projet Euphonia a ainsi permis de réaliser de grandes avancées sur le sujet aux États-Unis et au Canada. Plusieurs personnes, atteintes notamment de la maladie de Charcot (une maladie neurodégénérative qui provoque une paralysie des muscles), y ont été sélectionnées pour enregistrer plus de 1600 heures d’échantillons vocaux par le biais d’une application leur demandant de prononcer un lot de 500 phrases, toutes relativement courtes (moins de 10 mots) et simples (issues du langage commun).

Ces phrases peuvent par exemple être des requêtes courantes pour un assistant vocal (« règle le thermostat sur 22° », « minuteur de 30 minutes », « mets de la musique classique »…) ou bien des phrases simples (« il fait très beau aujourd’hui », « j’ai passé un été formidable », « ça fait du bien de boire du café »…).

Tous ces enregistrements servent ensuite à nourrir un modèle de machine learning qui va apprendre à mieux comprendre les personnes atteintes de troubles de la parole et ainsi leur rendre la communication plus simple.

Euphonia maintenant en français

À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité, Google annonce l’ouverture de ce programme à quatre nouvelles langues : l’espagnol, le français, le hindi et le japonais. Le but est ainsi « de faire les mêmes recherches [qu’en anglais] et améliorer la reconnaissance vocale pour le plus grand nombre de personnes possible », nous confie Julie Cattiau, Product Manager AI for social good chez Google.

L’idée est donc désormais de trouver des volontaires pour réaliser un travail similaire en français. Julie Cattiau nous indique néanmoins espérer « pouvoir utiliser les mêmes astuces que pour l’anglais », mais un certain nombre de données sont nécessaires pour le vérifier.

Si vous êtes un adulte ayant du mal à se faire comprendre par les autres et que vous souhaitez participer au projet Euphonia, vous pouvez remplir ce formulaire. Vous serez alors peut-être sélectionné pour prononcer 1300 phrases (environ 4 à 7 heures d’enregistrement). Les participants recevront une carte cadeau d’une valeur de 300 euros.

Remplir le formulaire de participation au Projet Euphonia

Projet Relate

Du Projet Euphonia est né l’application Android Relate, encore en bêta à l’heure actuelle. Celle-ci permet aux utilisateurs d’accéder à un modèle personnalisé pour faciliter leur communication et se faire comprendre plus facilement lors dans leurs interactions du quotidien. Julie Cattiau nous précise que l’un des participants au projet peut grâce à cela dicter l’écriture de son livre, même si cela demande bien évidemment encore beaucoup de corrections manuelles.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

À terme, Google souhaiterait proposer la même application en français, mais il est impossible de dire pour le moment de combien de temps ni combien de données il sera nécessaire pour s’approcher d’un résultat suffisamment satisfaisant pour cela. Parfois, « même avec beaucoup de données, cela ne fonctionne pas à 100 % ».

Les avancées seront bien évidemment utilisées également pour améliorer les différents produits et services de Google, à l’instar de Google Assistant, l’assistant vocal de la marque, mais aussi les outils d’accessibilité d’Android et Chrome OS, comme Voice Access (qui permet de contrôler son appareil à la voix) ou Live Transcript (outil de dictée vocale). De quoi ouvrir de nombreux usages à des personnes qui aujourd’hui en sont privées.

> Retrouvez tous nos articles sur l’accessibilité dans la tech


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles