Nous apprenons aujourd’hui que Phil Harrison, qui a fait ses armes aux côtés de Xbox, PlayStation et Atari, a été embauché par Google en tant que vice-président et manager général. Nous ne savons toutefois pas de quelle division il prend la tête.

Que prépare Google, quelle est la partie submergée de l’iceberg ? Nous pourrions passer des années à nous gratter la tête, la culture du secret de l’entreprise fonctionne assez pour que nous en ayons rarement la moindre idée. Fort heureusement, quelques signes avant-coureurs nous aiguillent.

Nous apprenons par exemple que Phil Harrison a été embauché par l’entreprise en tant que vice-président et general manager de Google. Nous ne savons toutefois pas quelle division en particulier il supervise désormais, bien que nous devrions probablement le découvrir lors de la prochaine I/O.

Phil Harrison, grand nom du jeu, rejoint Google

Si l’homme vous est inconnu, sachez qu’il ne l’est pas d’un grand nombre de joueurs. En effet, Phil Harrison a fait ses armes au sein de PlayStation en qualité de président des Worldwide Studios. C’est à lui que l’on doit la présentation des canards de bain de la PlayStation 3, entre autres moments mémorables de sa carrière.

Mais ce n’est pas tout : passé cela, il a rejoint brièvement Atari avant d’atterrir au sein de Microsoft pour lequel il a géré la division européenne de Xbox. Autant dire que le profil du monsieur est intimement lié au marché du jeu vidéo, ce qui nous donne quelques indices quant à ses velléités au sein de Google.

Google devient sérieux sur le jeu

Une chose est sûre : cette embauche donne une indication claire du fait que Google veut devenir sérieux sur le jeu vidéo mobile. Il s’agit après tout là d’une catégorie d’applications plus que populaire, et qui ne fait que croître. Se pourrait-il également qu’une console Android TV soit en chemin ?

Sans aller jusqu’à viser la lune avec des prédictions tarabiscotées, on peut au moins envisager que Phil Harrison superviserait un effort supplémentaire sur la plateforme Daydream de Google, dédiée à la réalité virtuelle. Après tout, les casques autonomes comme le Lenovo Mirage devraient devenir de plus en plus populaires en 2018. La réalité augmentée pourrait également être concernée, et notamment le développement de l’ARCore.

À lire sur FrAndroid : Google ARcore et Apple ARKit : est-ce vraiment l’eldorado technologique attendu ?