gChips : Google passe la seconde pour la création de ses propres processeurs

 

Google aurait embauché de nombreux ingénieurs en Inde afin de préparer de nouveaux chipsets. Cette nouvelle équipe, baptisée gChips, pourrait concevoir les puces internes des prochains smartphones de la gamme Pixel, ou des puces dédiées à des fonctions bien précises.

Les principaux constructeurs de smartphones conçoivent leurs propres puces. Apple a ses SoC Ax, Samsung ses Exynos et Huawei ses Kirin. En réduisant ainsi les intermédiaires, les trois premiers constructeurs mondiaux peuvent ainsi certainement réduire leurs coûts, mais aussi et surtout optimiser parfaitement leurs produits. C’est là une force que leur envient d’autres fabricants, et Google semble vouloir sauter le pas rapidement.

Google intéressé par les puces

Google n’est pas novice en la matière. Alors qu’on en entendait parler pour la première fois en 2013, Google a commencé à produire ses propres puces pour ses data centers en 2014. Il a par la suite cherché des partenaires pour créer ses propres SoC de smartphones et embauché l’architecte des SoC d’Apple en 2017.

Tant d’indices qui laissent à penser que l’idée mûrit au sein de Google depuis plusieurs années déjà.

gChips à Bangalore

Selon la très sérieuse agence de presse Reuters, Google aurait passé la seconde en embauchant « au moins 16 ingénieurs vétérans et 4 recruteurs de talents pour son équipe gChips ». Il s’agit là de personnes ayant une certaine compétence en la matière, puisqu’ils ont été débauchés chez Intel, Qualcomm, Broadcom ou encore Nvidia. Ils travailleront ensemble à Bangalore, en Inde, certainement en étroite collaboration avec l’équipe déjà existante à Mountain View.

Toujours selon Reuters, un responsable aurait déclaré que cette équipe pourrait compter 80 personnes d’ici la fin de l’année.

Le nerf de la guerre

Le design des microprocesseurs est l’un des nerfs de la guerre sur le marché des produits high-tech. On en retrouve partout et pour de multiples usages. Google conçoit notamment déjà ceux de ses data centers ainsi que des puces dédiées au traitement de l’image pour ses Pixel 3 ou des puces dédiées à la sécurité. Google pourrait donc continuer sur cette lancée en créant de nouvelles puces dédiées, ou s’atteler à développer des SoC complets pour les prochains smartphones de la gamme Pixel.

SoC : tout ce qu’il faut savoir sur les processeurs mobiles

Les derniers articles

  • Quelles sont les meilleures liseuses en 2019 ?

    Guides d'achat

    Quelles sont les meilleures liseuses en 2019 ?

    14 décembre 201914/12/2019 • 15:00